Rechercher

NIS

Dernière mise à jour : 3 oct.

Sa situation au carrefour des grandes routes reliant la Serbie aux Balkans orientaux a valu à cette métropole le surnom de " Porte entre l'Orient et l'Occident ". Avec près de 250 000 habitants, Niš est la troisième plus grande ville de Serbie après Belgrade et Novi Sad. C'est donc une ville industrielle et universitaire importante, par laquelle des Français célèbres sont passés.

- #Lamartine, qui y séjourna en 1823, en rapporta des fragments de chants populaires serbes et il partagea ses impressions très positives sur les Serbes, leur bravoure et leur accueil chaleureux dans Voyages en Orient.

- L'armée française d'Orient y fut accueillie en libératrice en 1918. Cette longue tradition de liens avec la France explique la présence d'un centre culturel français et de plusieurs associations maintenant des contacts culturels avec la France. L'histoire a marqué cette ville de traces indélébiles. L'empereur #Constantin y est né et y a résidé à plusieurs reprises, ce qui nous vaut un site romain, #Medijana, complètement rénové pour la grande célébration des 1 700 ans de l'Edit de Milan en 2013. Au coeur de la ville, les Turcs ont laissé leur empreinte avec la forteresse qui domine la Nišava, et surtout avec la fameuse tour aux Crânes, qui est le symbole de la défaite serbe face aux Ottomans en 1809.

LA TOUR AUX CRÂNES (ЋЕЛЕ КУЛА)

RETROUVEZ TOUTES LES PHOTOS DE LA TOUR AUX CRANES EN CLIQUANT SUR LA PHOTO CI DESSOUS

Voilà un site plutôt impressionnant et étonnant !

La #tourauxCrânes, lieu unique au monde, est le monument emblématique de la ville, que vous devez visiter absolument lors de votre passage à Nis !

Le 31 mai 1809, le #voïvode Stevan #Sinđelić, à la tête de 3 000 soldats serbes, perd une bataille capitale contre 10 000 Turcs.


Alors qu’un peu partout en Serbie, les soulèvements contre les Ottomans libèrent peu à peu le pays, Niš verra son occupation se prolonger de 68 ans. En guise d'avertissement et de vengeance, le sultan ordonne à ses lieutenants de construire une tour avec les têtes de soldats serbes et de placer tout en haut, en dernier, celle du commandant serbe Stefan Sinđelić.


Sur place, 952 crânes sont donc empilés et ostensiblement disposés en étages, formant une tour de plusieurs mètres de haut. Dans l’histoire serbe, le voïvode Sinđelić est devenu un héros de la résistance contre les Turcs et le site de la #Čegra, où s’est déroulée la bataille, a été classé monument historique en 1983. Lors de sa visite dans le pays, en 1824, #Lamartine a apposé au bas de la tour aux Crânes une plaque en l’honneur des combattants morts pour leur patrie où on peut lire :

« Que les Serbes puissent préserver ce monument ! Il apprendra aux enfants dans les temps futurs quel fut le prix de la liberté pour leurs ancêtres et servira de constant rappel de la valeur de ce combat. »


Une halte immanquable lors d'un passage à Niš !

Ouvert de 8h à 20h, sauf le lundi (de 9h à 16h). Entrée : 200 RSD. 150 RSG pour les enfants,

MEDIJANA (МЕДИЈАНА)

Site archéologique sur la route vers Niška Banja (prendre le bus n° 1) qui témoigne de l'éclat de la Naissus romaine. Cette résidence d'été de l'empereur Constantin, qui y est né en 274, n'est plus aujourd'hui en très bon état, et le site semble fermé définitivement...

Il semblerait que les queqleu pièces restantessait été transférées au musée national de Belgrade :des fragments du péristyle du palais de Constantin, des mosaïques de pavement de quelques villas, un baptistère, une collection de 16 statuettes qui, bien que partiellement abîmées, restent des représentations fidèles de divinités romaines comme Esculape, Bacchus ou Hercule.


LA FORTERESSE (ТВРЂАВА)

RETROUVEZ TOUTES LES PHOTOS DE LA FORTERESSE EN CLIQUANT SUR LA PHOTO CI DESSOUS

Cette forteresse turque qui domine la ville et la rivière Nisava est aujourd'hui utilisée comme parc de la ville (22ha) et vous y croiserez de nombreux promeneurs, chiens et enfants. Il faut dire que l'ensemble est bien aménagé e qu'il est agréable de s'y promener et de découvrir de nombreux vestiges à l'intérieur.




A côté de la porte d'Istanbul se trouve l'ancien arsenal datant de 1857, construit par le sultan Abdul-Madžid à la fin de la guerre de Crimée,.

On trouve aussi à l'intérieur un hammam de 1498.

A côté de ces monuments ottomans, la forteresse conserve des vestiges de thermes et de villas romaines, ainsi que le monument aux libérateurs de Niš, érigé en 1878.

CAMP DE CONCENTRATION (КОНЦЕНТРАЦИОНИ ЛОГОР)

RETROUVEZ TOUTES LES PHOTOS DU CAMP DE LA CROIX ROUGE EN CLIQUANT SUR LA PHOTO CI DESSOUS

Le devoir de mémoire est indispensable, tout particulièrement à cette époque marquée une fois encore par la venue de la guerre en Europe et surtout des abus constatés, des ignominies perpétrées contre les civils.


Se souvenir des exactions perpétrées pendant la seconde guerre mondiale , devrait pouvoir empêcher que l'histoire ne se répète... Mais c'est sans doute vain

En tout cas, il nous apparait indispensable d'expliquer à nos enfants la tragédie de la seconde guerre mondiale, et rien de mieux pour ce faire que la visite d'un camp de concentration


Et c'est d'autant plus intéressant ici à Nis, que ce camp est resté en l'état comme si le temps d'était arrêté, et constitue de fait un excellent témoignage des souffrances des habitants de Niš et de toute la Serbie méridionale pendant la Seconde Guerre mondiale.

Les bâtiments gris et rectangulaires où étaient entassés les civils, les miradors et les guérites de surveillance, les fils de fer barbelés sont tous en état do'rigine.


Au cours de la guerre, plus de 30 000 personnes sont passées par ce camp, dont 10 000 ont été fusillées sur la colline de Bubanj. Au début, le camp était destiné à enfermer, interroger et torturer les ennemis du régime : communistes serbes, otages, tziganes et juifs. Le 12 février 1942, une révolte éclate et plus d'une centaine de prisonniers parviennent à s'enfuir. La répression sera féroce : les quarante prisonniers restants seront dépecés avec une bestialité rarement vue jusque-là, puis ce camp appelé paradoxalement Croix-Rouge deviendra le camp de la mort.

Sur la colline de #Bubanj, une sculpture monumentale représente trois énormes poings fermés. Elle honore le souvenir des 15 000 prisonniers fusillés par les nazis sur cette colline, après avoir connu les geôles de la Croix-Rouge.



Informations et horaires sur CAMP DE CONCENTRATION (КОНЦЕНТРАЦИОНИ ЛОГОР)

Tarif : 150 RSD. Gratuit pour les enfants, les invalides de guerre, les militaires et les policiers.


CATHÉDRALE SVETI TROJKA


La cathédrale Sveti #Trojka (Свети Тројка) a été construite entre 1856 et 1872. Les murs, oconstruits dans des styles différents : serbo-byzantin, islamique, Renaissance, avec des éléments baroques d'Europe de l'Ouest., occupent de fait une place importante dans l'histoire de l'art serbe


Sa beauté et son étrangeté représentent un tournant dans l' histoire de l'art serbe. L'Iconostase grandiose quant à lui est d'une grande valeur artistique. Datant de 1885, principalement peint par le grand peintre serbe Djordje Krstic, détruit en 2001 par un incendie, ce temple fut entièrement reconstruit grâce aux dons des citoyens

POUR TOUT SAVOIR SUR NIS - SERBIE

WWW.VOYAGEAVECNOUS.COM

SUR INSTAGRAM

INSTAGRAM.COM/Marg_autourdumonde

INSTAGRAM.COM/Bast_autourdumonde

INSTAGRAM.COM/Autourdumonde2023

INSTAGRAM.COM/4x4raptor_autourdumonde

POLARSTEP https://www.polarsteps.com/Autourdumonde2023/5222371-italie

CHAINE YOU TUBE : https://www.youtube.com/channel/UCKACG37MD-JFv5vosiB_2uA/videos

FACEBOOK : FACEBOOK.COM/AUTOURDUMONDE2023 ET FACEBOOK.COM/VERHEGGENPHILIPPE


#tourdumonde #voyageenfamille #tourdumondeenfamille #raptor #drone #dji #Voyageavecnous #travelyourself #vivreautrement

#traveladdict #voyagerautrement #slowtravel #slowtravelling #paysage #4x4 #4x4life #4x4adventure #travelphotography #roadtrip #ontheroad #overland #overlander #overlanding #traveladdict #toutestpossible #allispossible #serbie #nis

19 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout