Rechercher

ALBANIE authentique

Dernière mise à jour : il y a 4 jours

Tout comme ses voisins la Croatie et le Monténégro dans les Balkans, l'Albanie occupe une grande partie du littoral Adriatique, mais à la différence de ces deux pays, cette dernière demeure largement à l'écart des itinéraires touristiques.

Quant à l'arrière-pays, au relief difficile et montagneux, vous risquez de n'y voir aucun étranger ! Carrefour culturel où se mêlent diverses influences, l'Albanie a conservé une authenticité qui ne pourra que vous charmer ...

Vous ne pourrez qu'être frappé par son côté hétéroclite, ses antagonismes permanents. Vous y trouverez de nombreux habitants vivant en dessous du seuil de pauvreté, des enfants qui grimpent sur le marche-pieds du 4x4 pour quémander 1 lek à la vitre, des femmes avec leur bébé faire la manche aux feux tricolores... et vous croiserez ou serez doublés en trombe par des véhciules haut de gamme, généralement Mercedes ou autres gros SUV consommant beaucoup de gasoil dans un pays où le litre est plus de 30% plus cher qu'en France

Vous y verrez des infrastructures d'état délabrées, des routes défoncées, des immeubles prêts à tomber, des bâtiments classés mal entretenus, à côté d'immeuble en construction flambant neuf, à l'architecture très moderne, financés par des fonds privés.

Vous verrez des monuments qui prétendent à l'inscription au Patrimoine de l'humanité mais il aura été nécessaire de mettre en oeuvre une véritable chasse au trésor pour y parvenir car vous ne verrez aucun panneau, aucune indication, et parfois même aucune route bitumée pour vous guider

Vous déjeunerez parfois dans des restaurants haut de gamme pour moins cher que dans les restaurants de rue

Vous ne manquerez pas d'admirer la beauté de sa montagne, malheureusement griffée profondément par les nombreuses exploitations de carrière destinées principalement à produire des matériaux de construction et de bâtiment

Mais à côté de cela, vous ne croiserez que des gens aimables et courtois, la plupart ne parlant pas l'anglais, mais prêts avec quelques gestes à essayer de vous expliquer la route, ou la composition d'un plat, voire à appeler un copain qui comprend l'anglais afin de vous aider,

Vous paierez 2 pêches et 2 tomates 100 leks, soit moins d'un euro en plein coeur de Tirana, des glaces à moins de 50 cts, des bières de 50cl à moins de 2 euros en terrasse de café, Vous aurez le WIFI gratuit partout en ville,

Vous apprécierez la cuisine, surtout pour les amateurs de viande grillée, mais également les petits plats typiques dont la plupart sont composés d'abats, les salades fraiches et gouteuses, le fromage de brebis

Bref, un voyage que vous n'oublierez pas

Blogs sur le sujet

LES HABITUDES ALIMENTAIRES EN ALBANIE

LES TOMBES DE LA BASSE SELCA

SHKÖDER

LE PARC NATIONAL DU LAC DE SKADAR

CITADELLE DE KRUJA

TIRANA

KORCË

LEGISLATION DRONES


Pas de données



CHANGES -

PAIEMENTS PAR CARTE - RETRAIT DISTRIBUTEURS


S’il est accepté, l’usage de la carte de paiement peut être soumis à des frais. Au restaurant Sunset à Shkodër, un supplément de 200 leks a été ajouté à la facture de 4640 Leks soit un peu plus de 4.3 % !

Il est en revanche facile de trouver des petits bureaux de change, essentiellement dans les centre ville, où vous pourrez convertir vos euros. Les cours sont variables : sur une même journée les écarts varient entre 115 et 118 Leks pour 1 € (alors que le change officiel est à 117). Il est conseillé de vérifier la présence du panneau « pa komision » (sans commission) figurant en devanture.

A Tirana et dans les villes principales et touristiques, des guichets automatiques proposent des retraits en euros. Les frais sont variables selon les établissements bancaires et le type de forrfait que vous avez négocié avec votre banque

Mais la plupart des hôtels, des restaurants et mêmes les commerces et guichets de

150 leks soit 1.30 e et non 2.50 € !

réservation de billets d'entrée pour les sites acceptent volontiers les euros, souvent à un cours n'excédant pas 115, mais cela reste bien pratique

Attention toutefois à l'arnaque courante, à laquelle nous avons failli : Pour payer des boissons à la piscine de l'hôtel (860 leks ou 7.5 €), le serveur m'a rendu sur les 10 € ce que j'imaginais être 2.5 € (voir photo à droite). Mais de plus près il s'agit de leks : 150 leks soit 1.30 €. Petite arnaque certes mais absolument volontaire !

Concernant les achats par carte, le taux de change appliqué par la Banque est de 116.81

En conclusion, mieux vaut venir avec des euros et les changer sur place (généralement entre 117 et 118 leks), voire payer en euros directement (mais attention car parfois le taux de change est de 115) et sinon utiliser la carte bancaire


TELEPHONIE ,DONNEES MOBILES ET RESEAU

L'albanie ne fait pas partie de l'Union européenne. A ce titre il est très peu probable que votre forfait téléphonique vous permette une connexion grauite en données mobiles comme en data

Vous trouverez des boutiques qui vous proposent en data 35 Go pour 2000 leks

Mais vous trouverez, notamment à tirana, du Wifi grauit dans le centre ville. et la plupart des restaurants disposent également de ce service avec une qualité de connexion plus ou moins bonne

CONTROLES DE VITESSE

Les contrôles de vitesses sont courants. Toutefois nous n'avons à ce jour constaté aucun radar automatique.

Mais des conducteurs pressés nous ont doublés à plusieurs reprises et se sont vus arrêtés quelques centaines de mètres plus loin

Il convient donc de respecter la réglementation même si elle parait stricte : 50 km/h sur des voies sans habitation peut paraitre au premier abord injustifié. Toutefois l'état des routes , la présence de piétons ou animaux errants expliquent cette obligation

CARBURANTS

L’Albanie demeure un des pays les plus pauvres d’Europe, avec un salaire moyen de 340 euros et un chômage qui frappe 14 % de la population active. Néanmoins le nombre de véhicule de gros gabarit est assez impressionant !

Nous nous attendions à ce que les prix soient donc plus faibles qu'au Monténégro. Nous en sommes revenus. Le Gasoil est à 237 leks, soit 2.02 € contre 1.46 € au Monténégro. Voilà pourquoi nous avons franchis la frontière albanaise à deux reprises en moins de deux heures (le temps de nous restaurer !)

PARKINGS


Autant dire que c'est une affaire compliquée... et un sport national !

La conduite est anarchique et le parking tout autant. D'aucuns se garent en double voire triple file, de travers, d'autres devant les hôpitaux... Et cela sans que cela ne perturbe le ballet des policiers...

Se garer se révèle être un véritable enfer pour ceux qui ne sont pas habitués à la conduite en ville avec une forte densité de véhicules qui roulent n'importe comment et à n'importe quelle vitesse : pourvu que ca passe...

a noter en plus que certaines places sont réservés à des plauqes particulières, si tant est que cela est respecté....

FORMALITES D'ENTREE

https://www.diplomatie.gouv.fr/fr/conseils-aux-voyageurs/conseils-par-pays-destination/albanie/#entree


Le passage de la frontière alabanaise, s'est réalisé à deux reprises , sans même regarder nos passeports. Le touriste français semble donc le bienvenu avec son véhicule !


VISAS

Les voyageurs munis d’une carte nationale d’identité ou d’un passeport individuel français en cours de validité sont dispensés de visa pour un séjour ne dépassant pas 90 jours. Ils doivent disposer d’un passeport ou d’une carte nationale d’identité valables 3 mois après la date de retour prévue.

En cas d’installation en Albanie, il convient de solliciter un permis de séjour dans les 30 jours suivant l’arrivée auprès du commissariat de police de la ville dont dépend le lieu de résidence (https://www.asp.gov.al/vendndodhjet-e-policise/). Il communiquera la liste actualisée des documents à fournir. Avant le départ pour l’Albanie, il est vivement recommandé de se munir d’une copie intégrale de son acte de naissance ainsi que de l’extrait B2 de son casier judiciaire, traduits en albanais et apostillés.

EXTENSION DE LA VALIDITE DE LA CNI

Les cartes nationales d’identité (CNI) françaises délivrées à des majeurs entre le 1er janvier 2004 et le 31 décembre 2013 sont encore valables 5 ans après la date de fin de validité indiquée au verso. Toutefois, aucune modification matérielle de la carte plastifiée ne l’atteste.

Cette prorogation de 5 ans a été signalée aux autorités albanaises, qui ne l’ont pas officiellement reconnue. En conséquence et de façon à éviter tout désagrément pendant votre voyage, il est fortement recommandé de privilégier l’utilisation d’un passeport valide à celle d’une carte nationale d’identité portant une date de fin de validité dépassée.

Si vous devez voyager uniquement avec votre carte nationale d’identité, vous pouvez télécharger et imprimer la notice multilingue (PDF, 81.1 Ko) expliquant ces nouvelles règles, afin de la présenter aux autorités concernées. Ceci ne garantit toutefois pas que votre CNI sera acceptée et votre entrée sur le territoire albanais autorisée.

MINEURS NON ACCOMPAGNES

Les enfants mineurs non accompagnés munis uniquement d’une carte nationale d’identité sécurisée ou d’un passeport ne pourront pas être admis sur le territoire national albanais. Pour entrer en Albanie, ils doivent en outre être en possession d’une autorisation parentale ou d’une autorisation du tuteur légal.

REGLEMENTATION DOUANIERE


IMPORTATION DE DEVISES

En matière de transport de devises, le seuil de l’obligation déclarative en Albanie est fixé à 1 million de LEK (soit environ 8 120 €).

ANIMAUX DE COMPAGNIE

Formalités à accomplir pour voyager avec son animal de compagnie

Tout animal de compagnie voyageant avec son propriétaire vers l’Albanie depuis l’Union européenne doit correspondre aux critères suivants :

  • Identification par puce électronique ou tatouage lisible fait avant le 03/07/2011

  • Vaccination antirabique à jour (passeport européen)

  • Certificat international de bonne santé, établi par le vétérinaire traitant, titulaire du mandat sanitaire, dans la semaine précédant le départ de France

  • le titrage antirabique n’est pas obligatoire pour aller en Albanie, mais obligatoire pour revenir en Europe occidentale (UE, et al.) (voir la page "Titrage antirabique pour revenir en Union européenne").

L’Albanie fait partie des pays tiers à situation défavorable au regard de la rage (voir la page "Voyager en provenance de pays tiers"). Il convient d’être en mesure de présenter :

  • le titrage sérique des anticorps antirabiques : le délai de trois mois ne s’applique pas en cas de réintroduction d’un animal de compagnie dont le passeport atteste que le test a été réalisé avec un résultat positif avant que cet animal n’ait quitté le territoire de l’Union.

  • un certificat sanitaire : il est valable cinq jours à compter de sa date de délivrance par le vétérinaire officiel et jusqu’à la date des contrôles au point d’entrée du voyageur sur le territoire de l’Union européenne et, aux fins d’autres mouvements à l’intérieur de l’Union, pendant quatre mois à compter de sa date de délivrance ou jusqu’à la date d’expiration de la vaccination antirabique, selon celle de ces dates qui survient la première. Dans le cas d’une réintroduction sur le territoire de l’Union européenne, le certificat peut être remplacé par le passeport de l’animal.

SANTE

Un séjour à l’étranger implique pour tout voyageur de prendre certaines précautions de santé. La rubrique ci-dessous mentionne les indications essentielles. Ces indications ne dispensent toutefois pas le voyageur d’une consultation chez son médecin traitant et/ou dans un centre hospitalier, suffisamment longtemps avant la date de départ pour permettre le rappel des vaccins.


FRAIS D'HOSPITALISATION ET DEPENSES DE SANTE

Même si l’Albanie dispose d’excellents médecins, le manque de moyens (notamment de médicaments et de matériel médical, surtout dans les hôpitaux publics) et la faiblesse relative du système de santé, mis en évidence pendant la pandémie de coronavirus, entraînent généralement une hospitalisation dans le privé ou une évacuation médicale vers l’étranger.

Afin de faire face aux frais d’hospitalisation et aux dépenses de santé qui peuvent être élevés à l’étranger, il est impératif de disposer d’un contrat d’assistance ou d’une assurance permettant de couvrir tous les frais médicaux (opération chirurgicale, hospitalisation ou rapatriement). Ces frais ne pourront en aucun cas être pris en charge par l’ambassade de France sur place. Faute de pouvoir justifier d’une couverture sociale, vous vous exposez au risque de ne pas avoir accès aux soins, y compris en cas d’urgence vitale.

Recommandations pour votre santé

Consulter si besoin son médecin traitant ou un centre de vaccination international pour faire une évaluation de son état de santé, analyser les risques sanitaires et bénéficier de recommandations adaptées, notamment au sujet des vaccinations nécessaires ou recommandées.

Constituer sa pharmacie personnelle en conséquence et emporter dans ses bagages les médicaments nécessaires. Il existe beaucoup de pharmacies bien fournies dans la capitale et les villes principales. De nombreux produits et médicaments sont importés de pays de l’UE, dont la France, ou autres (Suisse, Royaume-Uni, etc.) mais il faut parfois être vigilant quant aux dates de péremption.

Pour plus d’informations, consulter la fiche Infos pratiques.

VACCINATIONS

Aucune vaccination n’est obligatoire en Albanie mais certaines vaccinations sont recommandées. Il convient de s’assurer d’être à jour dans vos vaccinations habituelles, mais de vérifier aussi celles liées à toutes les zones géographiques visitées :

  • la mise à jour de la vaccination diphtérie-tétanos-poliomyélite (DTP) est recommandée, ainsi que la vaccination rubéole-oreillons-rougeole (ROR) chez l’enfant ;

  • la vaccination antituberculeuse est recommandée ;

  • selon les lieux fréquentés (lors de randonnées en montagne par exemple) et la durée de votre séjour, la vaccination préventive contre l’encéphalite à tiques présente en Europe centrale et orientale sera également recommandée ;

  • autres vaccinations conseillées : en fonction des conditions locales de voyage, les vaccinations contre la fièvre typhoïde et les hépatites virales A et B peuvent être recommandées ;

  • la vaccination contre la rage peut également être proposée dans certains cas, en fonction des conditions et lieux de séjour. Demandez conseil à votre médecin ou à un centre de vaccinations international.

CORONAVIRUS

S’agissant des conditions d’entrée, de séjour et de sortie du territoire national, il convient de consulter l’Alerte Covid ainsi que le site du ministère de l’Intérieur. Conditions d’entrée en Albanie L’Albanie n’impose plus de restriction sanitaire à l’entrée sur son territoire. Il n’est donc pas nécessaire de présenter une preuve de vaccination ou un test négatif. Pour plus d’informations sur la situation en Albanie, il convient de consulter la foire aux questions les plus fréquentes sur le site internet de l’ambassade de France en Albanie. Pour les Français restant sur place, il est possible de se tenir informé des consignes des autorités albanaises (notamment sur le site de l’Institut de santé publique, en albanais ; numéro des urgences : 127). Appel à la vigilance maximale – risque d’attentat Pour rappel, le risque d’attentat étant élevé, les Français résidents ou de passage à l’étranger sont appelés à faire preuve de vigilance maximale. Il convient en particulier de se tenir à l’écart de tout rassemblement et d’être prudent à l’occasion des déplacements. Il est également recommandé de se tenir informé de la situation et des risques, en consultant les recommandations des Conseils aux voyageurs. Les Français de passage sont invités à s’enregistrer sur le fil d’Ariane, afin de recevoir les alertes concernant le pays où ils se trouvent.

Foire Aux Questions

RISQUES SANITAIRES

ENCEPHALITE A TIQUES

L’encéphalite à tiques est une maladie virale transmise notamment par la morsure des tiques. Les symptômes associent de la fièvre à des troubles digestifs et des signes méningés (maux de tête, raideur de la nuque). Des troubles neurologiques divers et des paralysies peuvent être associés. Il n’y a pas de traitement spécifique ; le traitement est strictement symptomatique.

Un vaccin existe contre la méningo-encéphalite à tiques, mais la seule prévention contre les autres infections transmises par les tiques reste la couverture vestimentaire et l’application de répulsifs cutanés sur les parties découvertes. Il faut donc, après toute promenade en milieu rural et particulièrement en forêt et/ou en montagne dans les régions infestées, bien s’examiner et examiner ses proches, enfants notamment, et, le cas échéant, son chien, pour rechercher la présence éventuelle de tiques sur le corps et sur le cuir chevelu afin de les ôter très rapidement et complètement avec un tire-tique.

RAGE

La rage est une maladie virale transmissible accidentellement à l’homme, par morsure ou léchage d’une muqueuse, en particulier par un chien, un renard ou une chauve-souris, atteints du virus. La mortalité est très élevée en l’absence de prise en charge médicale rapide et il n’existe aucun traitement curatif de la rage déclarée.

Après un contact avec un animal pouvant être enragé, la zone de contact doit être lavée abondamment à l’eau savonneuse et une consultation médicale urgente doit apprécier le risque de contamination afin de déterminer l’administration urgente d’un sérum et/ou du vaccin contre la rage.

Il est donc recommandé de ne pas caresser les animaux inconnus, voire de ne pas s’en approcher. La vaccination préventive (en préexposition) avant un séjour en zone exposée peut être recommandée mais nécessite une consultation et évaluation médicale préalable.

VIH

Concernant les infections sexuellement transmissibles, il est recommandé de prendre toutes les précautions d’usage en la matière et d’éviter les comportements à risque.

QUELQUES REGLES SIMPLES

De manière générale :

  • veiller à sa sécurité sur la route (port de la ceinture de sécurité, port du casque en deux-roues, absence d’utilisation du téléphone portable) ;

  • ne jamais consommer de médicaments achetés dans la rue ni sur les marchés.

Mesures d’hygiène alimentaire :

Les mesures d’hygiène, y compris dans des restaurants fréquentés, ne sont pas toujours respectées et des cas, parfois graves, d’intoxication alimentaire sont constatés à Tirana et en province.

Aussi convient-il de :

  • prendre garde aux produits achetés dans les magasins, sur les marchés, à des vendeurs ambulants ou à la sauvette ;

  • se laver les mains régulièrement au savon ou avec des solutions de lavage hydro-alcooliques, surtout avant et après les repas et le passage aux toilettes ;

  • veiller à la qualité des aliments et surtout à leur bonne cuisson ;

  • ne boire que de l’eau et des boissons encapsulées, ou à défaut de l’eau rendue potable (filtration, ébullition ou à défaut pastilles désinfectantes type hydro-clonazone).

Pour plus d’informations :

  • Institut Pasteur

  • Santé publique France

  • Organisation mondiale de la Santé

SECURITE


RISQUES ENCOURUS


RISQUES LIES AUX TRANSPORTS


Les accidents de la circulation sont une cause importante de mortalité en Albanie, notamment en raison du comportement dangereux de certains automobilistes. sur un troncon de 10 km entre Shkodër et Tirana, pas moins de 3 accidents ont ralenti la circulation de plus d'une heure, impliquant à chaque fois plusieurs véhicules. Une dizaine de voiture a même emprunté la voie venant de face pour doubler les véhicules à l'arrêt au mépris des véhicules venant de face !

De plus, malgré le contrôle technique, de nombreux véhicules sont peu ou mal entretenus . Afin de limiter ces risques, il est plus prudent de circuler de jour.

La conduite de nuit nécessite une attention particulière (chaussées déformées, défaut d’éclairage, travaux non signalés, etc.), particulièrement sur les axes secondaires. Elle est déconseillée sur les routes de montagne ou chemins vicinaux si on ne connaît pas la région. La vigilance s’impose à l’égard des piétons ou des animaux qui peuvent être présents sur les routes, y compris les voies rapides.

Contrairement au Monténégro, le piéton ici n'est pas roi..

RISQUES NATURELS

D’une façon générale, il n’existe guère de culture de la prévention et de préparation aux catastrophes naturelles malgré les efforts d’organisations non gouvernementales, en particulier de la Croix-Rouge.

RISQUES SISMIQUES

L’Albanie se trouvant dans une zone d’activité sismique, il est vivement conseillé de prendre connaissance des recommandations d’usage en matière de Risques naturels.

Il est également conseillé d’imprimer ce dépliant (PDF, 491 Ko) et de le conserver avec un sac de premiers secours et d’évacuation en urgence.

Une application du Centre sismologique euro-méditerranéen permet d’avoir des informations en temps réel sur l’activité sismique dans la région où l’on se trouve.

Simple et gratuite, l’application peut être téléchargée sur un téléphone Android. Il existe également une version pour iOS.

Il est aussi utile de consulter le site de l’Association française de génie parasismique (AFPS).

RISQUES INONDATIONS

Les inondations sont fréquentes et occasionnent parfois de lourds dégâts.

En février et mars 2018, en raison des fortes précipitations, des portions entières de la ville de Shkodër, dans le nord du pays, à la frontière avec le Monténégro, ont été inondées pendant des semaines.

La capitale est très touchée par les inondations, en raison notamment de la construction anarchique de nouveaux bâtiments depuis plus de 20 ans, de la vétusté de certaines canalisations et du défaut de ramassage des déchets et de curage des égouts.

Il convient d’être très prudent, en voiture comme à pied, en cas d’inondation, y compris au cœur de Tirana. Les défauts des trottoirs et de la chaussée inondés (trous, travaux, absence de plaque d’égout) sont alors indétectables.

CRIMINALITE

La petite délinquance demeure moins élevée que dans la plupart des grandes villes occidentales. Le nombre d’agressions dans la capitale est relativement faible. Les touristes ne sont pas concernés par la grande criminalité.

Si vous vous trouvez à proximité d’un champ de cannabis à l’occasion d’une promenade en montagne ou en campagne, les consignes suivantes doivent être impérativement respectées :

  • ne jamais prendre de photographies des parcelles de cannabis ;

  • ne pas s’attarder aux abords de ces champs, ni cueillir de plants.

ZONES DE VIGILANCE

L’ensemble du territoire figure en vigilance normale.


RECOMMANDATIONS GENERALES

Les recommandations habituelles lorsqu’on voyage à l’étranger s’appliquent aussi en Albanie :

  • veiller à la discrétion des communications ;

  • ne pas transporter tous ses papiers et son argent dans un seul sac, et sortir avec le strict minimum ;

  • conserver à part et en lieu sûr de l’argent, voire son passeport (ne circuler qu’avec une photocopie si vous restez en ville) ;

  • se méfier des pickpockets, et veiller à ses effets personnels notamment dans les autobus, la foule et les lieux publics fréquentés ;

  • éviter de conduire de nuit en dehors des agglomérations bien éclairées.

ACTIVITES SPORTIVES A RISQUE

L’Albanie est un pays montagneux qui attire de plus en plus de touristes venus pour randonner, même en l’absence de sentiers balisés. Il est fortement recommandé de :

  • se faire accompagner systématiquement par un guide professionnel local réservé par le biais d’une agence de tourisme ;

  • indiquer au point de départ (hôtel ou chambre d’hôte) l’itinéraire précis envisagé et la durée prévisionnelle du parcours ;

  • se munir avant le départ des coordonnées des secours les plus proches (afin d’éviter d’avoir à redescendre pour solliciter des secours en laissant un blessé en altitude). Le numéro d’urgence est le 112 ;

  • se renseigner précisément en amont du séjour sur l’état de l’itinéraire envisagé afin de prévoir un équipement adapté au terrain ;

  • se renseigner régulièrement sur les prévisions météorologiques (qui peuvent changer très vite) et en tenir compte pour décider ou non d’une sortie ;

  • il est également conseillé d’emporter un aspi-venin, en raison de la présence de serpents venimeux (vipères aspic, etc.), et de prévoir un tire-tique et des chaussures de randonnée avec chaussettes montantes en raison de la présence de tiques (zone de forte prévalence de la maladie de Lyme).

TRANSPORT ET REGLEMENTATION ROUTIERE


INFRASTRUCTURES ROUTIERES

Les routes de montagne sont relativement en bon état mais par nature sinueuses. La conduite locale peut être dangereuse. Des piétons, des cyclistes et des animaux sont fréquemment présents le long des routes, y compris sur les voies considérées comme rapides. Dans l’ensemble, le code de la route est peu ou mal respecté et la police se montre peu diligente. Une extrême prudence est de rigueur.