top of page
Rechercher

BARRANCAS DE BURUJON

Dernière mise à jour : il y a 19 heures


Départ de Madrid ce matin pour rejoindre notre étape suivante à La Guardia.

Un choix qui nous permet de nous positionner au centre d'un triangle TOLEDE - ARANJUEZ - les moulins de don Quichotte, de nouveau dans la région de la Castilla la Mancha

Mais avnt notre arrivée détour à une heure de route de Madrid pour visiter les Barrancas de Burujon

C'est un lieu assez incroyable. Nous arrivons au parking du belvédère après une route ensoleillée et constatons immédiatement que le site est complétement baigné par la brume. avec patience, nous attendons que la brume s'évapore et assistons

alors à un spectacle incroyable.


Plus bas, le réservoir de Castrejon est l'occasion de voir différentes espèces d'oiseaux: hérons, grues, des chouettes aigles, des perdrix rouges et des milans rouges


POUR RETROUVER TOUTES LES PHOTOS DE CETTE PREMIERE MATINEE CLIQUEZ SUR LA CARTE CI DESSOUS

Les Barrancas de Burujón, situées à environ 30 kilomètres de la ville de tolède, forment un espace naturel exceptionnel. C’est un complexe géologique aux caractéristiques particulières qui attire les photographes qu'ils soient professionnels ou amateurs. Connu sous le nom de canyon du Colorado espagnol, il est également comparé au paysage de la lointaine planète rouge, Mars, pour la couleur rougeâtre qui colore ses parois au coucher du soleil.



En 2010, cet environnement a été déclarée Monument Naturel par le gouvernement régional de Castilla la Mancha. À cette nomination, il faut ajouter sa qualification de Lieu d’intérêt communautaire et de Zone de protection spéciale pour les oiseaux, grâce à sa grande proximité avec le réservoir de Castrejón, un lieu d’une grande richesse ornithologique.

Une oasis de nature et de paix à une heure de Madrid, et 30 km de Tolède, avec le fleuve Tage qui guide le passage


Une ancienne légende locale raconte une curieuse origine fictive pour ce lieu spectaculaire. D’après cette histoire, un géant a quitté Tolède après avoir fabriqué l’île Tajo, qui n’est rien d’autre que la péninsule entourée d’eau qui constitue la ville. En suivant la rivière, il est arrivé à Castrejón. Là, des montagnes rougeâtres ont arrêté ses pas. Il a invoqué le ciel et, à l’aide d’un gigantesque trident, il a réussi à faire s’ouvrir les montagnes, ce qui lui a permis de continuer. Cet outil permettrait d’expliquer, selon la tradition, les marques encore visibles sur les parois rocheuses.


En laissant de côté les contes anciens, il y a une explication plus scientifique aux formations de ces ravins. Le passage du temps a agi comme un architecte naturel formant cet espace unique. Il est bordé d’un côté par le réservoir de Castrejón et de l’autre par un ensemble de parois rocheuses aux tons rougeâtres. L’érosion du vent et de l’eau a travaillé le sol argileux et modulable. Depuis le Miocène, ces éléments ont sculpté ces structures en rigoles, les ravinements, qui sont parallèles. Une vue panoramique peut être observée depuis la partie la plus haute des Barrancas de Burujón, le Pic du Cambrón, qui culmine à 120 mètres.


RANDONNEE ET OBSERVATION DES OISEAUX

Dans les Barrancas de Burujón, également appelées Ravins de Castrejón et Calaña, profiter du paysage de n’importe quel