Rechercher

BLAGAJ lieu de pélerinage chiite et sunnite

RETROUVEZ TOUTES LES PHOTOS DE BLAGAJ et de son Tekké FALLS EN CLIQUANT SUR LA PHOTO CI DESSOUS



TEKKÉ DE BLAGAJ (BLAGAJ TEKIJA)

Un enchantement aussi bien pour ses paysages - une magnifique source au pied d'une immense falaise surmontée par des fortifications médiévales, que pour son patrimoine soufi unique : le #tekke le plus célèbre des #balkans est un lieu de #pélerinage pour les #chiites comme pour les #sunnites du monde entier


Le Tekija a été construit sur un solide sol rocheux à droite de la source de la rivière Buna, l'une des plus grandes d'Europe à proximité de la fameuse grotte. Une très haute falaise s'étend au-dessus de la #Tekija sur environ 240 mètres. Au sommet de cette falaise se trouvent les vestiges de la ville fortifiée de #Stjepan #VukcicKosaca datant du Moyen Âge.

Dans la grotte la source proviendrait de montagnes du Nrod de la roumanie. Sa profondeur atteint une dizaine de mètres par endroit. Tout au fond elle atteint même une centaine de mètres sur plusieurs cavités superposées

Le magnifique monastère de couleur blanche vous fascinera par la beauté de son architecture. Depuis son intérieur, vous aurez une vue superbe sur le lac !

Ce " couvent #soufi " est le plus beau des cinq tekkés de la période ottomane subsistant dans le pays. Il profite d'un emplacement magnifique sous la falaise de la source de la #Buna. Le tekké de Blagaj abrite aujourd'hui à la fois une communauté de #derviches et un musée.

Le complexe a été endommagé plus d'une fois à cause de l'effondrement des roches. Les orties européennes qui poussent à partir des fissures de la falaise au-dessus du Tekija contribuent de manière significative à la fréquence des effondrements.

Le tekké fut fondé au XVIIe siècle par le #mufti de Mostar pour accueillir des derviches de la grande confrérie mystique musulmane (#tariqa) des #Halvetis. L’objectif principal de la structure était de servir de lieu de #derviche pour les chants de louange de #Zikr (louant Dieu et Ses noms), tandis que le #musafirhana (maison d'hôtes) a un but profane.

COMPLEXE


Il se compose de plusieurs bâtiments (logements, ancien bains turcs, salle de prière, etc.) dont une partie a été transformée pour l'accueil des visiteurs (restaurant, boutique, café). C'est un exemple unique d'architecture baroque ottomane en Bosnie-Herzégovine, dont on trouve des exemples à Istanbul avec les mosquées Nuruosmaniye (1755) et Laleli (1763).

Le complexe de Tekija contenait les bâtiments suivants (dans la direction menant à la source de la rivière): à l'avant se trouvait un bâtiment de la même hauteur que le Tekija aujourd'hui, à l'arrière se trouvait un autre bâtiment plus petit, après quoi se trouvait une mosquée en forme de dôme. Ces structures ont ensuite été suivies par les bâtiments actuels, le turbe de Sari Saltuk et l'Acik-basa et le Tekija lui-même. Les cinq installations constituaient le complexe architectural unique.


Le Blagaj tekke d'aujourd'hui contient des éléments baroques présentés dans son toit ovale sur la façade avant sous laquelle un teslim-tas a été construit, le plafond polychrome de la semahana et sa porte ainsi que quelques autres éléments décoratifs. Néanmoins, les éléments baroques ont simplement été ajoutés à la structure existante, construite dans un style traditionnel.


#MUSAFIRHANA

- Cette " maison d'accueil des voyageurs " accueille aujourd'hui le musée. En partie incrustée dans la falaise de la source de la Buna, elle a été érigée avant 1664, puis reconstruite en 1851. Fut alors ajouté une véranda au premier étage qui surplombe la rivière et sert aujourd'hui encore pour la prière et aux chants religieux. C'est dans cette petite pièce appelée semahana que l'on peut parfois assister au #zikr, pratique collective ou individuelle au coeur du soufisme. Ces chants rythmiques et répétitifs sont parfois accompagnés de tambours. Ils doivent conduire les participants à un état extatique. Il s'agit de compositions des grands poètes mystiques musulmans transmis de manière orale depuis le XVe siècle.


TOMBEAU (TURBE)

Le complexe abrite également un tombeau de 6 m de hauteur. Celui-ci contient les sarcophages de Sari Saltik et de son disciple Achik #Basha. Sari Saltik fut un missionnaire turkmène de la confrérie #Bektashi au XIIIe siècle. La légende dit qu'il avait exigé que ses restes mortuaires soient placés dans 8 cercueils et envoyés dans huit pays différents aux fins d'islamiser les populations. Dans les Balkans, on trouve deux autres tombeaux de Sari #Saltik à #Kruja (Albanie) et à #Kaliakra (Bulgarie).


Informations et horaires sur TEKKÉ DE BLAGAJ (BLAGAJ TEKIJA)

Tous les jours 8h30-20h30 - 10 KM - boutique, café et restaurant.

LES POSSIBILITES DE BAIGNADES

A proximité du tekké, il est impossible de se bainger mais rien ne l'interdit en aval. Toutefois, peu de personnes s'y risque.. Non pas à cause de la proximité du monastère, ni de la présence de nombreux rochers, ni du débit de la rivière mais simplement de sa température extrémement froide malgré les quelques 35°C extérieurs

Pour clore cette journée en beauté nous quittons donc la rivière #BUNA (beaucoup trop froide) pour rejoindre un spot super intéressant (prendre la direction du restaurant #LAKS, puis lorsqu'il est indiqué sur la droite poursuivre tout droit sur une centaine de mètre. Un parking de quelques voitures est disponible près du #Malo #Pole (coord GPS 43.243053, 17.855433)

La rivière #Bunica à cet endroit est un peu plus chaude avant de se jeter dans la Buna


VIDEO DRONE MAVIC AIR DJI

#DJI #MAVIC #MAVICAIR #DRONE

7 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout