Rechercher

BRESIL PART IV : SAO LUIS et la Région de la MARANHÃO

Dernière mise à jour : 24 sept. 2019

" Celui qui s'endort à São Luis, se réveille poète ". Se dressant fièrement sur son île, on l'appelle " l'île de l'amour" pour sa beauté et surtout sa tranquillité !

SAO LUIS DE LA MARANHÃO

Nous sommes arrivés en fin de soirée à SAO LUIS par avion de MANAUS avec une escale à BRASILIA la capitale du Brésil.


Nous avions réservé un taxi pour nous emmener à la CASA FRANKIE, une magnifique pousada en plein cœur du centre historique dans un bâtiment classé au Patrimoine brésilien.


Auberge de jeunesse à la française, elle n'offre évidemment pas le luxe du Belmond mais le cadre est superbe et la gentillesse des hôtes est sans égal !

Nous décidons de partir dîner dans le centre historique.

Au fur et à mesure de notre approche, à cette heure tardive, l'ambiance dans la rue est de plus en plus perceptible : musique , nombreux jeunes qui s'attardent, bavardent, jouent jusque tard dans la nuit



Nous nous arrêtons au restaurant La Pizzeria. L'attente y est particulièrement longue mais rien à dire sur la qualité des plats et les prix sont raisonnables


Le lendemain matin on entreprend la visite du cœur historique : un musée à ciel ouvert. Dans les ruelles tortueuses et pentues, on reste en admiration devant les nombreuses maisons carrelées de faïences bleues : les azulejos, qui font de São Luis la plus portugaise des villes brésiliennes.


La Casa das Tulhas est une bâtisse dotée de 4 entrées, à l'intérieur de laquelle vous trouverez de nombreux petits marchés et commerces, mais aussi restauration. Les crevettes , noix de cajou, trouvent ici toute leur place... et les odeurs aussi ! A noter lci les noix de cajou sont à 5 reis les 200g, soit à peine plus d'1 euro...



Un peu plus loin sur la gauche, la CASA DO NHOZINHO abrite un musée mais surtout met en évidence la ressemblance avec les maisons de Porto couvertes d'Azulejos


En se rapprochant de la mer, nous passons réserver notre bateau pour le lendemain, départ pour Alcantara; la Cais de Praia Grande est la station des bateaux. Compte tenu de la marée, il n'y a que deux départs par jour et un seul retour



Puis nous longeons la Capitainia dos Portos do Maranho et empruntons les escaliers pour rejoindre la Grande Praca Dom Pedro II, où se situe le PALACIO DES LEOES que nous ne visiterons pas. Tout autour de cette jolie place de jolis bâtiments comme le PALACIO DA JUSTICIA



et également une magnifique église : l'IGREJA DA SE


La FONTE DO RIBEIRÃO fontaine à l'allure étonnante répondait à l'époque de son édification à des besoins d'approvisionnement en eau potable pour les habitants de la ville. Le vaste frontispice, recouvert à l'origine d'une peinture bleue criarde aujourd'hui complètement délavée, est surmonté d'une statue du dieu Neptune, et au centre sont placées trois fenêtres couvertes de barreaux donnant accès à des galeries souterraines. Cinq orifices sculptés dans le bronze par lesquels coule l'eau, situés près du sol, viennent compléter le tableau.


FONTE DO RIBEIRAO SAO LUIS

La zone nous est indiquée comme à risque par quelques passants. Nous décidons de rebrousse chemin vers le cœur du centre historique. Au passage nous sommes tentés par un bar à Cachaça : La Cachacaria da Ilha,



Pour déjeuner nous nous attablons au restaurant en plein cœur historique : Flor De Vinaigreira et optons pour une succulente ARROZ CREMOSO JAMBALAYA...!


ARROZ CREMOSO JAMBALAYA FLOR DE VINAIGREIRA

Le centre historique c'est aussi le couvent de Las Mercedes et toutes les rues perpendiculaires



Après un peu de repos à la Casa Franckie, nous reprenons le chemin du même restaurant où nous dînons cette fois en terrasse : au menu caïpirinha, Pastel de Carne de Sol (boulettes de viande frites) et un plateau mixte de fruits de mer, Un emplacement bien agréable qui nous permet d'apprécier toute la vie nocturne de Sao Luis !!



Le soir n'hésitez pas à tester également la terrasse du Cafofinho da Tia Dica : un service irréprochable, un emplacement de choix et des mets délicieux comme l'Arroz da Mar qui fait leur réputation !


ARROZ DA MAR - CAFOFINHO DA TIA DICA

dimanche les rues de Sao Luis sont plus calmes, comme si toute l'activité était concentrée sur la place du marché



L'ALCANTARA

Le village d'Alcântara est établi sur la terre ferme, en face de l'île de São Luís. La traversée de la baie de São Marcos s'effectue en bateau de ligne en une heure et demi ou, de manière plus aventureuse, en catamaran que nous avons pris au retour. Comptez quelque soit la formule choisie 15 BRL la traversée par personne.Le départ se fait à la Cais de Praia Grande. La vue sur le cœur historique, mais surtout sur le PALACIO DO LOEOES est superbe



Fondée en 1648 sur le site d'un village Tupinambá, Alcântara fut la résidence favorite de l'aristocratie foncière du Maranhão pendant deux siècles. Malgré sa production de canne à sucre, de sel, de coton et de riz, l'essor de l'encombrante voisine São Luís allait entraîner son déclin au XIXe siècle, un déclin accéléré par l'abolition de l'esclavage en 1888. Cette cité assoupie a conservé son patrimoine architectural et son rythme de vie.



Dès l'arrivée au port on ressent le poids du passé. L'heure étant matinale, une petite pause café à la LONCHONETE PONTO'S AGRADO sur le port s'impose. Ce petit kiosque propose aussi de quoi se restaurer sur le pouce ou autour de quelques tables


LONCHONETE PONTO'S AGRADO

Une longue rue pavée, la Ladeira Do Jacaré, en pente raide bordée de bâtisses aux peintures décrépies, parfois abandonnées, mais aussi de petites pousadas, hôtels et commerces de proximité, mène à la PRACA e CAPELA DAS MERCES;



Cette place offre également un joli promontoire sur la mer avec en premier plan la végétation tropicale luxuriante et quelques bananiers. La rua Merces qui la prolonge ouvre de nombreuses vues à gauche sur le village en pente abrupte et sur quelques fenêtres d'habitation ouvertes sur leurs activités artisanales


Un peu plus loin sur la droite, la Rua B de Sao Bento s'ouvre également sur un magnifique panorama sur la baie, avec en premier plan les cloches de l'Igreja do Desterro Alcântara Maranhão


Nous voici arrivé sur l'une des principales places historiques d'Alcantara, la PRACA Da Matriz : tout autour de nombreux bâtiments plus ou moins bien conservés abritent quelques musées et administration (en jaune sur la gauche le Museu Casa Historica de Alcantara). En son centre on trouve le pelourinho (pilori) à côté des restes de l'Igreja de Sao Matias : autrefois, on y fouettait les esclaves. Aux abords de la place, on jouit d'une vue magnifique sur la baie, avec en face, dans la brume, São Luis. Une petite île se situe en face d'Alcântara, avec quelques drôles de bateaux à voile.



En poursuivant tout droit dans un sentier à gauche de ruines, le Beco da Rosinha, nous accèdons à un cheminement en surplomb parallèle à la route principale qui mène à la cathédrale et longe le parc des Ruinas das Arvores Bravas, puis la Ruina Enorme e Fortogénica pour accéder au Largo do Carmo



Sur cette place la magnifique Igresa de Nossa Senhora do Carmo : pour entrer dans l'édifice religieux il faut payer une petite contribution... 2 Reis, soit 50 ct. Joli intérieur et accès possible à l'étage


Depuis l'étage mais aussi par les nombreuses ouvertures de l'église, nous bénéficions d'une belle perspective sur les Ruinas do Palacio Real d'Alcantara et sur tout le Largo et les bâtiments qui le bordent



En poursuivant la rue Grande, nous arrivons à une fourche. A droite la rua de Baronesa descend en pente douce et mène au bout d'un kilomètre à la plage. elle est bordée de quelques restaurants



A gauche la rue da Miritua nous amène au centre-ville et à la gare routière, flânant au gré des petits commerces et café qui longent la voie pavée...



Pour le déjeuner nous avons décidé de descendre jusqu'à la plage (prendre après la cathédrale au niveau du restaurant 'Le Colonial', le chemin à droite, au bout des maisons c'est indiqué). Un excellent choix qui nous a permis de connaitre tout d'abord une excellente adresse : la "Pousada de Guaras" où nous avons dégusté des Camarõnes locales au lait de coco (gambas avec une tête un peu aplatie)


Mais surtout, ils nous ont emmenés en bateau sur une lagune de sable blanc, La Praia de Itatinga ( qui ne se découvre totalement qu'à marée basse)

Un lieu également renommé pour la présence de superbes ibis rouges



Retour au port, en assistant au passage à la pêche aux crevettes.


Arrivés au port nous décidons de prendre le catamaran pour le retour. Il est 15h30 et cela nous évite d'attendre 17h le retour du bateau de jonction



Direction maintenant la ville nouvelle pour aller chercher un véhicule de location pour la visite des Barreirinhas et le Parc de Lençois : environ 250km, 4 heures de route. On a le choix : le bus (6 h de route), le van privé, ou la location. cette dernière solution est la plus chère mais de peu. Ça nous coûte 50 € pour 4 jours de location... et nous donnera plus de liberté sur place...

Pour dîner, nous poussons jusqu'à la Praia Litoranea et optons pour le restaurant Base de Lenoca. Une sorte de cabane de pêcheur sur pilotis surplombant l'immense plage de sable. sur les recommandations d'un couple belge, nous goûtons au crabe farci, puis à une Peixada de Pescata (soupe de poissons). Portions pour deux !




LES PLAGES DE SAO LUIS

Les plages de SAO LUIS se trouvent dans la partie moderne de la ville : Le long de l'Avenue du littoral la plage est magnifique : une longue plage de sable fin - La Praia Litoranea, idéale pour le surf car les vagues sont puissantes.



Toute la plage est bordée de petits restos, le Base de Lenoca (vous dégusterez de bons crabes en sauce ou farcis) ou encore, notre coup de coeur , l'Apéro pour la qualité de ses produits bien sûr mais aussi car c'est l'un des rares restaurants à offrit une carte en français !! Ne pas hésiter à goûter les excellentes huîtres proposées par les vendeurs ambulants ; un régal !




70 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout