top of page
Rechercher

CORDOUE

Dernière mise à jour : il y a 19 heures

Cordoue, capitale de l'Espagne musulmane, domine un territoire situé au centre de la géographie andalouse. Le Guadalquivir, apaisé au milieu de son tracé, traverse sa province d’est en ouest et fertilise ainsi une vaste plaine dédiée à la culture des céréales, de la vigne et des oliviers.



Vers le nord, la campagne s’épaissit pour atteindre les dernières cimes de la Sierra Morena, un bois dense où l’on pratique la chasse.

Au sud, la campagne gagne de l’altitude jusqu’aux montagnes des chaînes Bétiques. Sur ces terres calcaires, où s’étend une oliveraie, se dressent les villages blancs et seigneuriaux construits suivant un méticuleux style baroque. Les paysages de montagne abritent une faune variée. La province de Cordoue, qui conserve des vestiges de son passé ibérique, romain et musulman, est riche de traditions. Elle possède un impressionnant patrimoine architectural et sa gastronomie a connu un essor considérable en récupérant les recettes variées de la cuisine traditionnelle.

Depuis le paléolithique, la province de Cordoue est marquée par la présence de l’homme. Tartessiens et Orétans se disputèrent ces terres et l’exploitation de ses mines de fer, de plomb et de cuivre. Les Romains les ont conquises fascinés par la beauté de leurs paysages et par la fertilité de leur vallée. Les innombrables constructions disséminées dans la province témoignent de leur présence. Après l’expansion musulmane dans la péninsule ibérique, le territoire de l'Al-Andalus de Cordoue devient le principal centre culturel et économique de l’Europe médiévale.


Avec l’émirat indépendant instauré par Abd al-Rhaman Ier et le califat omeyyade d’Abd al-Rhaman III, Cordoue connaît son apogée historique. L’enseignement des plus grands penseurs, Sénèque, Maimonide ou Averroès, diffuse dans le monde entier la splendeur et la gloire de Cordoue.

Après la conquête chrétienne, les repeuplements de la vallée du Guadalquivir par Charles III et l’agitation sociale du XIXe siècle, la province commence une nouvelle étape historique. Aujourd’hui, cette enclave andalouse privilégiée conserve un formidable patrimoine architectural qui saura captiver les voyageurs les plus exigeants.

Cordoue est connue dans le monde entier pour sa mosquée-cathédrale. Sa vieille ville, classée au patrimoine mondial, est jalonnée de ruelles où il fait bon flâner, de cours fleuries, de places agréables et de tavernes animées qui vous invitent à savourer la gastronomie locale ou assister à un bon spectacle de flamenco.


La mosquée-cathédrale, l’alcazar des rois catholiques, la synagogue et le pont romain illustrent à merveille toute la splendeur de la vieille ville de Cordoue. Une ville qui met en valeur son passé romain et la coexistence des cultures chrétienne, islamique et juive au cours de son histoire.

Parmi les sites à visiter, nous vous recommandons le quartier juif, la tour de Calahorra, le théâtre romain, les Caballerizas Reales (écuries royales), la place de la Corredera.

Ne manquez pas de visiter la Medina Azahara, le site archéologique le plus grand d’Espagne et ancien siège du califat de Cordoue, classé au patrimoine mondial depuis 2018. Le site, situé à une dizaine de kilomètres de la ville, est directement accessible en autobus.

Outre ses monuments, la ville offre bien d'autres attraits. Au hasard d'une promenade, vous découvrirez un dédale de rues étroites (ne ratez pas les ruelles de la Luna et de las Flores), de places, de fontaines et de patios ornés de fleurs. C’est d’ailleurs autour de ces espaces que se déroulent les grandes fêtes de Cordoue.

Sortir manger des tapas, savourer des spécialités de la gastronomie populaire, découvrir l’art équestre, assister à un spectacle de flamenco dans un tablao ou se détendre dans un hammam sont autant d’expériences à la portée de tous.

La vieille ville et les quartiers de San Lorenzo, San Andrés et Santa Marina sont particulièrement indiqués pour faire la tournée des tapas. Ne manquez pas de goûter aux spécialités de Cordoue, comme le salmorejo (soupe froide essentiellement à base de tomates), le flamenquín (rouleau de filet de porc pané), les aubergines au miel, la mazamorra (soupe froide à base d’amandes), le jambon ibérique de Los Pedroches, le fromage de Zuheros et le vin de Montilla-Moriles.



Le centre historique abrite de nombreux tablaos qui accueillent régulièrement des spectacles de musique et de danse flamenco.

Enfin, vous pourrez vous détendre dans l’un des hammams modernes situés du côté de l’ancien quartier juif, ou en réservant la « Andalusí Experience » auprès de l'organisme Turismo de Córdoba.

https://goo.gl/maps/ZYe51j5V4bSaNn6t7

POUR RETROUVER TOUTES LES PHOTOS DE CORDOUE A L'EXCEPTION DE L'ALCAZAR ET DE LA MOSQUEE CATHEDRALE CLIQUEZ SUR LA CARTE CI DESSOUS