Rechercher

DELPHES

Dernière mise à jour : 3 oct.

RETROUVEZ TOUTES LES PHOTOS SUR DELPHES EN CLIQUANT SUR LA PHOTO CI DESSOUS

Surplombant les profondes gorges du #Pleistos, le site de #Delphes est exceptionnel, tant par son environnement que par le site lui-même

En contrebas, vous aprécierez la vue sur le golfe d'#Itéa et sur les milliers d'oliviers plantés là, avec leur couleur vert pâle si caractérisitique de la région



Le site de Delphes est composé de trois centres d'intérêt situés de part et d'autre de la grande route principale. en venant d'Itéa, après le village, sur la gauche tout d'abord le musée, puis 200m plus loin toujours sur la gauche le sanctuaire d'#Apollon. En contrebas de la route, on trouve ensuite sur la droite le sanctuaire d'Athéna #Pronaïa, ou #Marmaria, accolé au gymnase.

L'endroit a gardé toute sa magie. Son histoire évoque bien entendu celle de son oracle qui y prospéra, mais aussi Apollon qui y bâtit son temple.


A l’époque mycénienne (XIVe-XIe siècle av. J.-C.), lorsque Delphes n’était qu’un petit village, la présence d’une crevasse dans le sol d’où sortaient des émanations enivrantes avait suffi pour que soit fondé le premier oracle où était vénérée la déesse de la Terre, Gaïa, sous l’œil protecteur de #Python, fils de #Gaïa et gardien de son oracle.

Lorsque Apollon découvrit Delphes, il tua #Python à l’aide d’une torche enflammée et de flèches, et s’empara de l’oracle de la terre en y apportant des idées nouvelles.

Apollon donna lui-même l’exemple en partant se purifier dans la vallée de #Tembi pour effacer la souillure de son meurtre.

Les personnes ou les dieux désireux de consulter l’oracle devaient suivre un rituel bien défini : ils devaient s’affranchir d’une taxe, puis se purifier avec l’eau de la fontaine #Castalie. Chaque consultant s’approchait ensuite du grand autel d’Apollon où était posé un mouton qu’on aspergeait d’eau froide. Si la bête venait à tressaillir, c’était signe qu’elle était exempte de toute imperfection, donc qu’Apollon était favorablement disposé à donner audience.

Une fois le mouton sacrifié, la pythie entrait dans le temple après s’être purifiée à son tour et inhalait le souffle de la crevasse tout en mâchant des feuilles de laurier. Elle entrait alors en transe et répondait à la question posée par des paroles incohérentes que les prophètes recueillaient et traduisaient en vers et en prose. La réponse divine avait malheureusement souvent un sens ambigu.

Grâce à ces oracles rendus, Apollon devint vite le dieu de la purification et de la juste solution aux problèmes personnels et publics. Il indiquait aussi les limites que l’homme pouvait atteindre sans dépasser la mesure fixée par les dieux. Il restait bien sûr le dieu des arts, de la musique et de la poésie, notamment à travers les jeux Pythiques célébrés dans le stade de Delphes, où les concours musicaux et poétiques étaient au moins aussi importants que les concours gymniques.

LA VISITE


En été, la visite du site de Delphes il est conseillé d'y venir dès l'ouverture à 8h. C'est le meilleur moment pour jouir de toute la luminosité, mais aussi pour éviter de souffir de la chaleur écrasante des lieux


Informations et horaires sur SITE ARCHÉOLOGIQUE DE DELPHES

12 € (-18 ans gratuit) - le billet comprend l'accès au sanctuaire et au musée. De 8h à 20h entre avril et octobre, sinon 8h-15h.


GYMNASE ET SANCTUAIRE D'ATHÉNA



A droite de la route, au plus loin et en descendant les marches vous arrivez à l’entrée du gymnase de Delphes. C’est dans ce gymnase et ses installations que s’exerçaient les jeunes Delphiens et les athlètes participant aux jeux #Pythiques. L’édifice comportait deux étages. Il en reste quelques ruines, elle comprenait deux pistes de course dont l’une était protégée des intempéries par un portique aux colonnes doriques. Elle mesurait environ 184 m de longueur et permettait aux coureurs de s’entraîner en toutes circonstances. L’autre piste, en plein air occupait un emplacement bien particulier : selon la légende, l’endroit aurait été antérieurement recouvert d’une épaisse forêt, où #Ulysse y fut blessé au genou par un sanglier. Et c’est à la cicatrice de cette blessure qu’Ulysse avait été reconnu par sa servante lorsqu’il revint à Ithaque vingt ans après la guerre de Troie.


En poursuivant, on atteint le sanctuaire d’Athéna Pronaïa. La déesse Athéna avait été surnommée Pronaïa (celle qui est devant le temple) car ceux qui faisaient route pour Delphes depuis l’est rencontraient d’abord son sanctuaire.



En traversant la route, nous arrivons au site principal. Après l'entrée payante, prendre à droite les marches qui nous mènent à un premier site

L'AGORA ROMAINE

De l'#agora, l'espace de rassemblement et des échanges commerciaux de l'Antiquité tardive, n'est conservé aujourd'hui que le portique ionique nord : il s'agit de l'un des trois portiques qui entourait le grand espace orthogonal dallé de l'agora


L'accès au temple d'Apollon se faisait par cinq entrées sur les côtés ouest et est du #téménos. C'est à l'endroit où plus tard l'agora romaine fut construite que se trouve l'entrée principale du sanctuaire et le début de la voie sacrée, que suivaient les processions des #Pythiques, et des autres fêtes.


C'est par cette entrée que les #théopropes pénétraient dans le sanctuaire après leur séance de purification à la fontaine #Castalie (aujourd'hui inaccessible cause de travaux)

De part et d'autres de la voie sacrée, des bâtiments et des statues étaient érigées pour Apollon. Aujourd'hui il n'en reste que les bases mais aussi de nombreuses inscriptions qui font de Delphes la plus grande bibliothèque de textes anciens à ciel ouvert du monde !

En poursuivant le sentier qui traverse l'agora nous arrivons aux monuments de la voie sacrée

MONUMENTS DE LA VOIE SACREE


ex votos d'argiens

Ces monuments sont les premiers que rencontraient les visiteurs entrant dans le sanctuaire d'Apollon par la porte principale.

L'OFFRANDE DE LYSSANDE OU DE NAVARQUE

Elle fut offerte en 400 av. J.C. après la victoire des #Lacédémoniens sur les Athéniens. L'offrande avait la forme d'un socle carré sur lequel avait été placées 39 statues en bronze. Sur le côté principal du monument tourné vers la voie sacrée se tenaient les #dioscures, #Zeus, #Apollon, et #Artémis, le vainqueur de la bataille, #Lysandre que couronnait #Poséidon, ainsi que les statues d'Hermon


L'OFFRANDE DE MARATHON

Au sud du monument de #Lysandre, sur un socle d'une longueur de 15m se dressaient 13 statues en bronze, de la déesse Athéna, du dieu Apollon, du stratège #Miltiade, des 10 héros qui conformément à un oracle de la #Pythie ont donné leur nom aux tribus d'Athènes

LE CHEVAL DE TROIE

Les #argiens après leur victorie sur les spartiates, ont offert à l'oracle, une reproduction du Cheval de Troie,

L'OFFRANDE DES TARENTINS


Sur le socle de la statue en partie conservée se lit encore l'inscription : "Des tarentins à Apollon, sur le dixième du butin pris aux #Messapiens". La base supportait des statues en bronze représentant des chevaux et des femmes captives

LE NOMBRIL



L'#emphalos sacré de Delphes se présentait comme une pierre conique sans forme artistique qui serait tombée du ciel. Il s'identifie par ailleurs avec la pierre que Zeus avait jeté du ciel pour savoir où se situait le centre du monde.


Les sources antiques nous apprennent que le trépied sacré, le laurier oraculaire et l'emphalos, se trouvent dans l'#adyton du temple d'Apollon, où la Pythie prononcait l'oracle. Sous l'emphalos se trouve la tombe de Python, fils de #Gaïa,

L'emphalos en pierre exposé au musée ci contre , selon la théorie, surmontait la colonne aux trois danseuses et porte un décor en relief qui imite l'#agrènon


Poursuivons toujours le chemin en légère montée pour arriver juste après le nombril au magnifique temple d'Athéna

LE TEMPLE D'ATHENA



C'est le mieux conservé des monuments du Temple d'Apollon.

Entièrement réalisé en marbre blanc de l'île de Paros, il a été dédié à Apollon Pythien. on estime qu'il fonctionnait comme une sorte de chambre forte, dans laquelle étaient gardés les trophées provenant des grandes victoires remportées en l'honneur d'Apollon.


Il adopte la forme d'un petit temple d'ordre #dorique. sa façade est composée de deux colonnes dressées entre les antes

des scènes d'#arnazonomachie ainsi que les exploits d'#Héracles et de #Thésée sont représentés sur les #métopes sculptées de la frise. De nombreuses inscriptions furent gravées sur les pierres qui composent ses murs.



En continuant sur la Voie sacrée, vous trouverez une place circulaire appelée l'#aire (1). elle avait une importance religieuse particulière,. c'est là que se déroulait tous les 8 ans le #Septérion, rituel aucours duquel était restitué l'épisode de la destruction du dragon Python par le dieu Apollon.

Puis un grand rocher qui pourrait être le rocher de la #Sibylle. Les sibylles, comme les pythies, étaient des créatures dotées d’un pouvoir de divination à la différence près qu’il s’agissait d’êtres imaginaires et non de femmes réelles. La légende dit que c’est sur ce rocher que la première des sibylles s’était assise et avait prophétisé la guerre de Troie. Derrière ce rocher, sur la gauche, jaillissait autrefois la source, désormais tarie, que gardait le serpent Python en plus de l’oracle de Gaïa.

On voit que depuis les temps les plus anciens, la Terre et les divinités des eaux souterraines, les Muses étaient vénérées ici.

En (5) la base de la sphinx des naxiens soutenue par une colonne ionique de 12m. La #sphinx est liée au mythe d'#Oedipe, être mythique d'origine orientale au corps de lion, aux ailes d'aigle et tête de femme

Le Portique des athéniens (6) fut construit pour abriter les trophées des victoires navales des athéniens. Il est long de 30m et les sept colonnes monolithes de marbre en façade soutenaient un toit en bois.