top of page
Rechercher

GRENADE

Dernière mise à jour : il y a 18 heures

Départ en matinée pour la magnifique ville de Grenade, probablement la ville la plus musulmane du sud de l'Andalousie

Occupée jusque très tardivement par les musulmans elle n'a été libérée par les Rois catholiques que bien après Cordoue; Et malgré les efforts monumentaux pour dresser églises, monastères et cathédrale, nous avons toujours l'impression aujourd'hui d'avoir franchit la frontière...

L'ambiance y est douce, orientale, agréable, à l'exception toutefois des dénivelés importants qui mettent à genoux les plus courageux...

Beaucup de patrimoine magnifique à visiter dont le principal est l'Alhambra, que nous n'avons malheureusement pas pu viister.

Qui pourrait croire qu'en semaine, en décembre, hors période scolaire, il soit nécessaire de réserver pratiquement une semaine à l'avance notre visite ?


POUR RETROUVER TOUTES LES PHOTOS DES ENVIRONS DE CORDOUE CLIQUEZ SUR LA CARTE CI DESSOUS

ATTENTION : TOUTES LES PHOTOS INTERIEURES DES BÂTIMENTS SONT EXCLUSIVEMENT SUR CE BLOG

https://goo.gl/maps/bEV1coUEYSp3UWfx5

Capitale de province de plus de 234 000 habitants et l'une des villes les plus intéressantes de l'Andalousie orientale se dresse aux pieds de la Sierra Nevada, entre le Darro et le Genil.

L'arrivée à l'Illiberis des Romains, qui s'éclate en forme de grenade au pied de la sierra Nevada, est un moment d'émotion, surtout lorsqu'on emprunte la route qui vient de la côte. On aperçoit la ville en atteignant le Suspiro del Moro, le Soupir du Maure, l'endroit où Boabdil, le dernier roi maure de Grenade, s'est en 1492, paraît-il, retourné et a pleuré en regardant sa ville et son merveilleux palais de l'Alhambra pour la dernière fois.


Dernière ville reconquise par les Rois Catholiques en 1492, Grenade est empreinte d’une ambiance arabe inimitable. Sa gastronomie, son artisanat et son urbanisme sont définitivement marqués par son glorieux passé. Malgré leurs tentatives pour en faire une cité chrétienne, les Rois Catholiques, en construisant églises, couvents et monastères n'ont pu faire disparaître l'essence même de Grenade, où règne toujours une belle et douce atmosphère orientale. C'est sans doute la ville d'Espagne la plus marquée par la civilisation arabe, non seulement parce que les Maures y restèrent plus longtemps qu'ailleurs, mais

aussi parce qu'il ne s'y est pas passé grand-chose depuis leur départ. En 2013, la ville a fêté les 1000 ans du Royaume de Grenade, initié en 1013 par les Zirides, de souche berbère, jusqu'à devenir dernière terre à avoir été mauresque en Espagne.


Les fontaines, les belvédères et les cármenes, ces maisons entourées de jardins caractéristiques de la ville, contribuent à créer un tracé urbain inoubliable. C'est à juste titre, d’ailleurs, que l'un de ses anciens quartiers, l'Albaicín, est inscrit au patrimoine de l'humanité, tout comme l'Alhambra et le Generalife.

Bâtie sur un plateau, à 685 m d'altitude à l'abri des montagnes, Grenade jouit d'un climat particulier : il y fait moins chaud en été que dans le reste de l'Andalousie, mais il y fait aussi plus froid en hiver. Il y a aussi de grandes variations quotidiennes de températures en automne et au printemps, ainsi le zéro du petit matin peut évoluer vers un bon 25 ºC, l'après-midi. La ville est extrêmement bien située : à 70 km des plages et à 30 km de Sol y Nieve, la station de ski très enneigée.

A certaines périodes de l'année, on peut tout aussi bien aller skier dans la sierra Nevada le matin que se baigner sur la Costa Tropical l'après-midi.

À son impressionnant héritage Al-Andalus s'ajoutent ses joyaux d'architecture Renaissance et ses installations les plus modernes, représentatives du XXIe siècle.

Depuis l'entrée de l'Alhambra nous prenons le chemin pédestre qui passe à l'est de la muraille, par la Acequia Real de la Alhambra. Nous longerons qur quelques centaines de mètres la torre de

las infantes, la Torre de la Cautiva, la Torre de Cadi et la torre de los Picos avant de franchir la porte Cuesta Del Rey Chico o de Los Chinos. De cet endroit vous bénéficerez d'un point de vue incroyable sur l'Albacin (photo ci dessus)

L’ALBACIN

L'Albaicín est l'ancien quartier arabe de Grenade est se situe sur la colline en face de l'Alhambra. Au 13ème siècle, c'était un quartier prospère avec palais et villas (cármenes). Le quartier mauresque de l'Albaicín est un labyrinthe de ruelles et de placettes bordées d'une multitude de maisons blanchies à la chaux. Après la reconquête de Grenade par les rois catholiques en 1492, les mosquées d'origine de ce quartier mauresque furent détruites et remplacées par des églises.