Rechercher

LA CROATIE à la croisée des influences balkaniques et occidentales

Dernière mise à jour : 28 oct.

Troisième destination de notre première étape, destination à la mode, la Croatie est devenue une véritable star des vacances en Europe : gorgée de soleil, bordée par le bleu intense de l'Adriatique, ici se croisent les influences balkaniques et occidentales.

La Croatie fait rêver pour ses côtes et ses îles, et ces dernières ne se résument pas uniquement aux belles plages : vestiges romains ou byzantins, petites villes aux allures vénitiennes, mais aussi des espaces naturels préservées et de jolies campagnes à l'intérieur du pays...

Avant de rentrer dans le détail de nos étapes, consultons tout d'abord les conditions d'entrée et de séjours et les législations en vigueur !

Vous trouverez des informations pratiques dans ce post sur la législation drones, la santé, la sécurité, les formalités d'entrée mais aussi les achats par carte, frais de change, les frais de DATA roaming et téléphonie

Je vous porpose également une petite vidéo sur ce qu'il ne faut pas manquer de visiter en Croatie




Nos blogs sur le sujet

SIBENIK fondée par les Rois Croates

LA GASTRONOMIE CROATE riche d'influences

PARC NATIONAL DE KRKA un des plus beaux parcs de Croatie

ZADAR une incontournable ville fortifiée

PARC NATIONAL DE PAKLENICA

OPATIJA et ses villas luxuriantes et le PN de l'UCKA

CAP KAMENJAK une presqu'ile protégée

TROGIR et sa magnifique cité médiévale

DUBROVNIK Perle de l'Adriatique

LE PALAIS DE DIOCLETIEN patrimoine de l'humanité

POREC une longue tradition touristique

PULA - La grandeur antique

LE PARC NATIONAL DE PILTVICE une beauté exceptionnelle


LEGISLATION DRONES

•La Croatie a trois classes de systèmes d'aviation sans pilote: -Classe 5: drones jusqu'à 5kg (11 lbs) -Classe 25: drones jusqu'à 5-25kg (11-55 lbs) -Classe 150: drones entre 25-150kg (55-330 lbs) La Croatie a quatre zones d'opérations définies : -Classe I: la zone où il n'y a pas de bâtiments ou d'installations surélevés et où personne, sauf l'opérateur et le personnel nécessaire pour voler. -Classe II: La zone avec des bâtiments ou des structures de ferme auxiliaires non destinés au séjour et sans personnes, à l'exception du gestionnaire et du personnel nécessaire pour voler. Il est permis aux personnes de traverser occasionnellement la zone, mais sans rétention (cyclistes, piétons, etc.). -Classe III: La zone avec des bâtiments ou des installations principalement destinés à des fins résidentielles, commerciales ou récréatives (bâtiments et maisons résidentielles, écoles, bureaux, installations sportives, parcs, etc.). -Classe IV: zone urbaine (centre des villes ou autres agglomérations). * Un opérateur doit souscrire une police d'assurance conformément à un règlement réglementant l'assurance obligatoire en circulation. * Les aéronefs sans pilote utilisés pour les opérations aériennes et les modèles réduits d’avions dont la masse utile est supérieure à 5 kg doivent être marqués d’une plaque d’identification non inflammable. * L'identification doit contenir: nom, adresse et coordonnées de l'opérateur ou du propriétaire, le cas échéant. * La plaque ou l'étiquette d'identification doit être de la taille appropriée permettant une identification claire et doit être solidement fixée. * L'exploitant doit s'assurer qu'un véhicule aérien sans pilote est utilisé de manière à ne pas présenter de risque pour la vie, la santé ou les biens des personnes en raison de l'impact ou de la perte de contrôle sur le système aérien sans pilote et ne met pas en danger ou entraver l'ordre public et la paix. Le gestionnaire doit: -assurer qu'un vol d'avion sans pilote a lieu pendant la journée, -vérifier et confirmer, avant le vol, l'exactitude du système d'avion sans pilote, -Recueillir toutes les informations nécessaires pour le vol prévu et s'assurer que ce vol météorologique et autre les conditions garantissent des performances de vol sûres, -pendant le vol, assurez-vous que la distance de sécurité entre les véhicules aériens sans pilote et les humains, les animaux, les objets, les véhicules, les bateaux, les autres avions, les routes, les voies ferrées, les voies navigables ou les lignes électriques est d'au moins 30 mètres (98 pieds). -vérifier que la distance minimale entre les véhicules aériens sans pilote et un groupe de personnes est de 150 mètres (490 ft), -voir qu'un vol aérien sans pilote se déroule dans le champ de vision de l'opérateur et à une distance ne dépassant pas 500 m ( 1640 pieds) de l'exploitant, - s'assurer qu'un vol d'avion sans pilote a lieu en dehors de l'espace aérien contrôlé, -assurer qu'un vol d'aéronef sans pilote a lieu à une distance d'au moins 3 km (1,8 miles) de l'aéroport et de l'avion qui s'approche ou qui sort de l'aéroport, à moins que des procédures spécialement prévues pour le vol de véhicules aériens sans pilote soient définies par l'utilisation de l'aérodrome. * Avant de commencer les opérations aériennes dans les catégories d'opérations A, B ou C, il est obligatoire de soumettre une copie remplie de la déclaration de l'exploitant (FOD-FRM-005) à l'Agence croate de l'aviation civile. Le formulaire de déclaration de l'opérateur se trouve à l'adresse suivante: ( http://www.ccaa.hr/download/documents/read/fod-frm-005_2282 ) Contribuez à cette carte: http://bit.ly/2CiVrJW Offline DroneMate iOS: http://apple.co/2uvvW41 DroneMateAndroid:http://bit.ly/2tsV6iH

FORMALITES D'ENTREE


SOURCE https://www.diplomatie.gouv.fr/fr/conseils-aux-voyageurs/conseils-par-pays-destination/croatie La Croatie, membre de l’Union européenne depuis juillet 2013, n’est pas encore membre de l’espace Schengen : il est donc obligatoire d’être en possession de documents d’identité valides pour pouvoir entrer sur le territoire croate, de même que pour le quitter.

CONTROLE D'IDENTITE A LA FRONTIERE

Dans le cadre du renforcement des contrôles aux frontières extérieures de l’Union européenne, les contrôles d’identité aux postes-frontières croates, à l’entrée comme à la sortie, sont systématiques, y compris pour les ressortissants de pays de l’Union européenne.


Des vérifications systématiques dans les bases de données nationales et d’Interpol sont effectuées pour tous les voyageurs, y compris les citoyens de l’Union européenne.
Les Français amenés à entrer sur le territoire croate ou à le quitter (par voie routière, ferroviaire ou maritime) doivent s’assurer qu’ils sont en possession d’un document de voyage en cours de validité (carte d’identité ou passeport). Les Français voyageant avec une carte nationale d’identité ou un passeport précédemment déclaré perdu ou volé se verront systématiquement confisquer le document en question.
Des délais d’attente prolongés aux postes-frontières sont à prévoir, notamment pendant les fins de semaine, les congés scolaires et la saison touristique.
Le centre d’information de l’Autoclub croate (HAK) (en anglais) fournit en temps réel des informations relatives aux conditions de circulation, y compris aux postes-frontières.
Appel de l’étranger : 00 385 1 464 080 Appel de Croatie : 072 777 777

En pratique, cette information officielle du site diplomatie.gouv est très largement contredite : pour avoir franchi à deux reprises et dans les deux sens la frontière.

Une première fois mercredi matin le 20 Juillet (Slovénie-Croatie). Passeports montrés à la frontière slovène, rien à la frontière croate

Puis le vendredi 22 Juillet matin (Croatie-Slovénie) avec jus te un regard très rapide des slovènes sur les passeports sans même les toucher

Enfin le vendredi soir au retour, passage des deux frontières sans même montrer les papiers !

COURT SEJOUR

Pour un séjour touristique de moins de 3 mois, tous les voyageurs — mineurs inclus — doivent être en possession d’un passeport ou d’une carte nationale d’identité présentant une validité couvrant toute la durée du séjour.

EXTENSION DE LA VALIDITE DES C.N.I

Les cartes nationales d’identité françaises (CNI) délivrées à des majeurs entre le 1er janvier 2004 et le 31 décembre 2013 sont encore valables 5 ans après la date de fin de validité indiquée au verso, mais aucune modification matérielle de la carte plastifiée n’atteste de cette prorogation.

Les autorités croates ont accepté officiellement cette prorogation. Toutefois, de façon à éviter tout désagrément pendant votre voyage, il est fortement recommandé de préférer l’utilisation d’un passeport valide à celle d’une CNI portant une date de fin de validité dépassée, même si elle est considérée par les autorités françaises comme étant toujours en cours de validité.

En cas de voyage uniquement avec une CNI, il convient de télécharger et d’imprimer la notice multilingue (PDF, 81.8 ko) expliquant ces nouvelles règles.

ENTREE PAR VOIE ROUTIERE


En cas de voyage par les autoroutes et voies rapides de la Slovénie et de l’Autriche à destination de la Croatie, l’achat d’une vignette slovène et autrichienne est obligatoire. Ces vignettes, à coller obligatoirement sur le pare-brise du véhicule, doivent être achetées dès l’entrée sur les territoires slovène et autrichien. Elles sont également en vente dans les stations-service italiennes et autrichiennes avant la frontière slovène. Les autorités peuvent confisquer les documents des contrevenants (carte nationale d’identité, passeport, carte grise du véhicule, permis de conduire) jusqu’au paiement de l’amende (150 €) et à l’achat de la vignette (15 € pour une vignette valable une semaine).

Ici encore la réalité est un peu différente qu'annoncée sur le site diplomatie.gouv.fr. La vignette est bien obligatoire en Slovénie, quelque soit les routes empruntées mais ne se colle pas au pare-brise. Il suffit de la détenir dans un vide poche et de la présenter en cas de contrôle

A l’attention des chauffeurs routiers qui prévoient de se rendre en Croatie par la route en passant par la Slovénie, il est précisé que les autorités slovènes ont mis en place un système de péage électronique pour les véhicules dont le poids est supérieur à 3,5 tonnes (système DarsGo) qui nécessite l’enregistrement en ligne préalable du véhicule ainsi que l’acquisition d’un boîtier électronique dédié. De lourdes amendes sont prévues en cas d’utilisation des autoroutes et voies rapides slovènes par les poids lourds non équipés de ce dispositif DarsGo.

Consulter le site en anglais de la DARS dédié au dispositif DarsGo • Courriel : info@darsgo.si • Centre d’utilisateurs de péage : +386 1 518 8 350

CIRCULATION DES MINEURS

La police à la frontière prête la plus grande attention aux mineurs, qu’ils voyagent seuls ou accompagnés d’un adulte, détenteur ou non de l’autorité parentale. Tout mineur, quel que soit son âge, doit être muni d’un passeport individuel ou d’une carte nationale d’identité à son nom en cours de validité. Il est rappelé qu’un livret de famille n’est pas un document d’identité et n’a aucune valeur légale à l’étranger.

S’il s’agit d’un voyage d’un groupe de mineurs accompagnés d’adultes non détenteurs de l’autorité parentale, il est conseillé de préparer une liste nominative.

REGLEMENTATION DOUANIERE

L’entrée d’animaux de compagnie est soumise au respect rigoureux de la réglementation croate. Si les animaux ne remplissent pas toutes les conditions (vaccins, rappels, titrage des anticorps, document d’identité, certificat vétérinaire, micropuce, nombre maximal, etc.) lors de l’arrivée au poste-frontière habilité, l’entrée en Croatie pourra être refusée et les animaux mis en quarantaine. Il convient de consulter les informations publiées sur la page correspondante sur le site de l’Office national croate de Tourisme. La Croatie constituant au plan douanier une frontière extérieure de l’Union Européenne, l’administration douanière croate exerce un contrôle extrêmement vigilant sur les marchandises transportées par les voyageurs entrant par voie routière en provenance notamment de la Bosnie-Herzégovine et de la Serbie (pays ne faisant pas partie de l’Union Européenne). Les amendes infligées peuvent être sévères et de paiement immédiat.

Il est conseillé de prendre connaissance des informations figurant sur le site (en anglais) de l’administration croate des Douanes

SANTE

Un séjour à l’étranger implique pour tout voyageur de prendre certaines précautions de santé. La rubrique ci-dessous mentionne les indications essentielles. Toutefois, ces indications ne dispensent pas le voyageur d’une consultation avant le départ chez son médecin traitant et/ou dans un centre hospitalier spécialisé dans la médecine des voyages (ceci suffisamment longtemps avant le départ, pour permettre le cas échéant les rappels de vaccins).

FRAIS D'HOSPITALISATION ET DE SANTE

Afin de pouvoir bénéficier d’une prise en charge par la Sécurité sociale, les Français de passage doivent être munis d’une carte européenne d’assurance maladie, à demander à leur caisse locale au moins 15 jours avant le départ. Pour plus d’informations, consulter le site de l’Assurance Maladie en ligne.

Afin de faire face aux frais d’hospitalisation et aux dépenses de santé parfois très élevées à l’étranger, il est recommandé de disposer d’un contrat d’assistance ou d’une assurance permettant de couvrir tous les frais médicaux et de rapatriement sanitaire. Ces frais ne pourront en aucun cas être pris en charge par l’ambassade de France.

Liste de Médecins et hôpitaux.

RECOMMANDATIONS POUR VOTRE SANTE

Consulter si besoin son médecin traitant pour faire une évaluation de son état de santé, et bénéficier de recommandations sanitaires notamment sur les vaccinations.

Constituer sa pharmacie personnelle en conséquence et n’emporter que les médicaments nécessaires. Pour plus d’informations, consulter la fiche Informations pratiques.

Pour plus d’informations, consulter la fiche Informations pratiques.

VACCINATIONS

Aucune vaccination n’est obligatoire. Pour autant, un déplacement en Croatie peut être l’occasion de mettre à jour les vaccinations usuelles, en particulier la vaccination diphtérie-tétanos-poliomyélite +/- coqueluche, ainsi que rubéole, oreillons, et plus particulièrement la rougeole.

La vaccination préventive contre les hépatites A et B peut être conseillée, de même que la vaccination contre la fièvre typhoïde, selon la durée et les conditions du séjour. Il est conseillé de prendre l’avis de son médecin traitant ou d’un centre de conseils aux voyageurs.

Enfin, selon les lieux fréquentés et la durée du séjour, la vaccination préventive contre l’encéphalite à tiques d’Europe centrale pourra être conseillée, en particulier pour les séjours en zone forestière.

Dans tous les cas, il convient de prendre l’avis de son médecin traitant ou d’un centre de conseils aux voyageurs.

CORONAVIRUS

Du fait de la circulation du virus de COVID-19 et de ses variants qui demeure active (les chiffres de la pandémie peuvent être consultés sur le site du Centre européen de prévention et de contrôle des maladies), toute entrée en France et toute sortie de notre territoire est encadrée. Dès lors, il convient de s’informer soigneusement et impérativement de la réglementation en vigueur en se référant notamment à l’alerte COVID-19 des conseils aux voyageurs pour d’une part, vérifier si le déplacement à destination ou en provenance du pays envisagé est soumis au régime des motifs impérieux, d’autre part, respecter les mesures sanitaires mises en place à l’entrée sur le territoire français.

CONDITIONS D'ENTREE EN CROATIE

1 – Depuis le 9 avril 2022, les voyageurs en provenance directe des pays membres de l’Union européenne, quelle que soit leur nationalité, ainsi que les citoyens de l’UE ou de l’Espace Economique Européen et leurs familles en provenance de pays tiers peuvent entrer en Croatie sans présentation du Certificat Covid numérique UE.

Pour la traversée du corridor de Neum en Bosnie-Herzégovine (passage de 23 km vers ou de Dubrovnik par la route), aucun test ni preuve de vaccination n’est exigé(e) et aucune mesure d’isolation n’est prise pour les voyageurs qui transitent en moins d’une heure.

2 - Les voyageurs en provenance des pays tiers peuvent entrer en Croatie s’ils possèdent le Certificat Covid numérique UE. Si ce n’est pas le cas, ils doivent présenter une preuve : soit de vaccination (moins de 270 jours pour 2 doses, 365 jours pour 3 doses), soit de rétablissement (moins de 180 jours), soit un test PCR négatif (de moins de 72h) ou un test antigénique rapide (de moins de 24h).

Pour en savoir plus : Informations en anglais sur la page du Ministère croate de l’intérieur

PRINCIPALES MESURES SANITAIRES A L'INTERIEUR DU PAYS

Port du masque obligatoire dans le système de santé et dans les établissements médico-sociaux, à la fois pour les employés et les personnes qui fréquentent ces établissements, ainsi que pour les employés des établissements de protection sociale qui hébergent les personnes âgées et les personnes handicapées.

La situation reste évolutive. Il convient de s’informer sur les conditions d’entrée en Croatie, l’évolution de la situation sanitaire et les consignes des autorités locales sur les sites du gouvernement croate https://www.koronavirus.hr/en et du ministère de la santé : https://www.hzjz.hr/aktualnosti/covid-19-pandemic-recommendations-in-english/, (disponible en anglais)

Pour les conditions d’entrée ou de transit dans les pays limitrophes, il convient de se renseigner sur les sites internet des représentations diplomatiques de ces pays et de consulter la page Conseils aux voyageurs du Ministère de l’Europe et des Affaires Etrangères, par destination : rub12191.

DEPISTAGE DU COVID 19 EN CROATIE

1. Dépistage préventif ou pour raisons personnelles :

Des tests pour convenance personnelle (par ex. voyages à l’étranger, etc.) peuvent être effectués aux frais du demandeur. Dans ce cas, il n’y a pas de prise en charge par la carte européenne de santé. Il est possible que certaines mutuelles en France remboursent ces tests. Ces informations sont à vérifier auprès de leur mutuelle par les personnes concernées.

Centres publics de dépistage en Croatie : https://www.koronavirus.hr/testing-centers-in-croatia/764

Autres centres de dépistage :

  • Zagreb : https://www.infozagreb.hr/corona-virus/-en-6070608a6554c Aéroport de Zagreb : https://www.zagreb-airport.hr/en/passengers/flight-information/passenger-information-for-the-netherlands-and-germany/666

  • Pula : https://www.pulainfo.hr/hr/safe-stay/43764

  • Zadar : https://www.zjz-zadar.hr/hr/sluzbe/mikrobiologija-i-parazitologija/obavijesti-mikrobiologija/946

  • Split : Aéroport de Split : http://www.split-airport.hr/index.php?option=com_content&view=article&id=457:testiranje-na-sars-cov-2-24-4-2021&catid=8:novosti&Itemid=151&lang=en

  • Dubrovnik : http://www.tzdubrovnik.hr/user_files/novak/Mjesta%20za%20testiranje%20-%20privatne%20%20ustanove%20DN%C5%BD.pdf http://www.tzdubrovnik.hr/user_file…

2. Dépistage en cas de symptômes :

En cas de symptômes de maladie respiratoire aiguë évocateurs du COVID-19 (par exemple fièvre, mal de gorge, toux, difficulté à respirer, perte d’odorat ou de goût…), il est possible de contacter les cliniques COVID-19 (https://www.koronavirus.hr/important-phone-numbers/152 ) ou les cliniques touristiques (turistiska ambulanta). Il est aussi possible de se rendre aux urgences de l’hôpital le plus proche ou d’appeler le service médical d’urgence au 194 ou au 112.

Si vous êtes testé(e) positif(ve) au COVID-19 sur le territoire croate

La règlementation sanitaire en vigueur en Croatie prévoit que les personnes testées positives à la COVID-19 sur le territoire croate doivent s’isoler pendant 10 jours avant de pouvoir envisager de quitter le pays. Il appartient ainsi aux voyageurs se découvrant positifs au COVID-19 à l’occasion du test de dépistage préalable à leur retour en France de prendre toutes les dispositions utiles pour organiser à leur frais les conditions de leur hébergement pendant ces 10 jours, les autorités sanitaires croates organisent le contrôle mais pas les conditions matérielles de cet auto-isolement.

En cas de symptômes graves du Covid-19 : en application de la réglementation européenne relative à l’utilisation des soins d’urgence dans un autre État membre, les personnes titulaires d’une carte européenne d’assurance maladie et atteintes de coronavirus lors d’un séjour temporaire en Croatie ont droit, dans ce pays, aux soins requis dans le cadre du traitement de cette maladie.

RISQUES SANITAIRES

MALADIES TRANSMISES PAR LES MOUSTIQUES

VIRUS DU NIL OCCIDENTAL

La transmission de la "fièvre du Nil" est localement possible. Cette maladie, transmise par les moustiques, se manifeste par des symptômes grippaux et parfois des formes mortelles, notamment chez les personnes vulnérables (personnes âgées, enfants en bas âge, etc.). La prévention repose notamment sur l’utilisation de produits anti-moustiques. Il est conseillé de recourir aux mesures habituelles de protection contre les moustiques (voir ci-après).

MESURES GENERALES DE PREVENTION CONTRE LES MOUSTIQUES

  • Porter des vêtements couvrants, amples, légers, de couleur claire et imprégnés de traitement textile insecticide (efficace deux mois et résistant au lavage) ;

  • Utiliser des produits répulsifs cutanés : voir à ce sujet les recommandations du ministère des Solidarités et de la Santé (PDF - 78.3 ko) et de l’Institut Pasteur (PDF - 1.21 Mo) ;

  • Protéger son logement (moustiquaires, diffuseurs électriques, serpentins, climatisation, etc.) ;

  • Détruire les sites potentiels de reproduction des moustiques (récipients d’eau stagnante comme les soucoupes sous les pots de fleurs, les gouttières, les pneus, etc.).

Plus d’informations sur le site du Ministère des Solidarités et de la Santé.

AUTRES MALADIES

ENCEPHALITE A TIQUES

L’encéphalite à tiques est une maladie virale transmise notamment par la piqûre de tiques. Les symptômes associent de la fièvre avec des troubles digestifs, et des signes méningés (maux de tête, raideur de nuque). Des troubles neurologiques divers peuvent être associés. La vaccination peut être conseillée par son médecin.

Plus d’informations sur Santé publique France.

PREVENTION CONTRE LES PIQÛRES DE TIQUES

La prévention contre les autres infections transmises par les tiques inclut la couverture vestimentaire, l’application de répulsifs cutanés sur les parties découvertes et la recherche de la présence de tiques sur le corps.

Plus d’informations.

FIEVRE TIPHOÏDE

La fièvre typhoïde est une maladie bactérienne liée aux salmonelles. Les symptômes associent notamment une forte fièvre et des troubles digestifs et imposent une consultation médicale urgente car des complications graves sont possibles. Les précautions d’usage sont recommandées (cf. ci-dessous).

VIH

Concernant les infections sexuellement transmissibles, il est recommandé de prendre toutes les précautions d’usage en la matière et d’éviter les comportements à risque.

QUELQUES REGLES SIMPLES

  • Se tenir à distance des cadavres d’animaux, des animaux et de leurs déjections ;

  • Ne pas approcher les animaux errants et les chiens (risque de morsure et de rage) et ne pas caresser les animaux rencontrés ;

  • Veiller à sa sécurité routière (port de la ceinture de sécurité, port du casque en deux-roues, siège auto pour les enfants) ;