Rechercher

LE THEÂTRE D'EPIDAURE

Dernière mise à jour : 3 oct.

https://goo.gl/maps/4VsSxqPGu46hpCHK9

RETROUVEZ TOUTES LES PHOTOS SUR LE SITE ARCHEOLOGIQUE D'EPIDAURE EN CLIQUANT SUR LA CARTE CI DESSOUS


Ce site est celui du culte d’#Asclépios, dieu de la Médecine dont le symbole est le serpent, que l’on retrouve aujourd’hui sur le #caducée des médecins.

Asclépios pouvait guérir les malades et même ressusciter les morts, ce qui ne plaisait pas du tout à #Zeus d’ailleurs.

Le culte à #Epidaure , qui date du VIe siècle av. J.-C. environ, ne prit réellement d’importance qu’au IVe siècle av. J.-C. Les malades arrivaient par le nord, au niveau des #propylées, et passaient par la Voie sacrée. Après des rites de purification, ils passaient la nuit dans le portique que l’on peut voir encore aujourd’hui. Là, Asclépios leur apparaissait en rêve et leur indiquait le traitement à suivre.

Epidaure, grand centre thérapeutique antique, était aussi le lieu des jeux d’#Asclépeia, moins célèbres que ceux d’Olympie ou de Delphes où sport et concours lyriques étaient au programme. Le stade est en partie conservé.

LE MUSEE



Les fouilles d’Epidaure ont été réalisées par l’archéologue #Kavvadias en 1881, dont on voit le buste en face de l’entrée. Elles se poursuivent encore aujourd'hui. L’essentiel des trouvailles est conservé dans le musée, qui se compose de trois salles.

Dans la salle 1, on peut voir des instruments médicaux, liés au culte d’Asclépios.

Dans la salle 2, on découvre des statues dont beaucoup sont à l’effigie d’Asclépios ou d’#Athéna, qui lui est très liée.

Enfin, la salle 3 présente des reconstitutions des temples en dessin et sculpture. On peut remarquer la rosace en relief provenant de la tholos, et le chapiteau très travaillé.

SITE ARCHEOLOGIQUE

Prendre à gauche en sortant du musée et suivre la petite route qui mène à l’entrée du site.



A droite, on découvre le #katagogion, carré de 76 m de côté, découpé en quatre parties égales. C’était un pavillon d’accueil de 160 chambres construites autour des quatre cours encore visibles.


Revenons à présent au début du parcours. A droite, on remarque le gymnase ou restaurant, les archéologues ne sont pas fixés. Il comporte différentes salles de logement, mais il est difficile de s’y repérer si on n’est pas expert, car les Romains ont construit un odéon par-dessus ce qui brouille un peu les fondations.


A gauche du chemin, les bains grecs dont il ne reste, là aussi, que les fondations. On peut quand même identifier des baignoires dans les vestiges de ces bains.

Continuer le chemin pour trouver, un peu plus loin à gauche, le stade.

LE STADE


Le stade de 181.30 m de long n’a plus beaucoup de gradins, mais il permet d’apprécier la longueur et l’envergure que représentait un tel ouvrage dans l’Antiquité.

Sur son côté droit, on peut voir le souterrain qui menait au logement des athlètes et qu’ils entraient sur la piste les jours de courses.

Sur le côté gauche, des restes de gradins hellénistiques. Mais le plus intéressant est de descendre observer les vestiges de la ligne de départ qui permettait la participation d’au moins neuf sportifs. Sur les côtés sont creusées les rigoles pour laisser couler l’eau. Contrairement à de nombreux stades, celui-ci est rectangulaire au lieu d’avoir des extrémités arrondies.

LES LIEUX DE CULTE



En face se trouve une palestre à portique ou sanctuaire des divinités égyptiennes. Le mur que l’on voit a été construit ultérieurement pour protéger le sanctuaire de l’invasion des Hérules.


TEMPLE D'ARTEMIS

Prendre ensuite à gauche, le long de la #palestre, un peu plus à gauche, pour le temple d’Artémis dont on a pu voir la reconstitution dans le musée. Il abritait une statue de la déesse entourée de dix colonnes. A droite, un peu plus loin, était le temple de Thémis.

Continuer tout droit en observant, à droite, le temple d’Apollon, un peu plus loin. Puis prendre à gauche en longeant la résidence des prêtres pour arriver enfin au temple d’Asclépios.

TEMPLE D'ASCLEPIOS


Le temple d’#Asclepios abritait la fameuse statue du dieu à laquelle on accédait par une rampe. La statue était posée dans une fosse de 50 cm de profondeur, une caractéristique des divinités guérisseuses.

À l’origine, ce lieu à flanc des collines d’#Argolide était le sanctuaire d’#Esculape, divinité de la Médecine. Les pèlerins accouraient de toute la Grèce pour y être guéris par Esculape qui pouvait soit guérir pendant le sommeil, soit se révéler par des rêves que les prêtres interprètent ensuite en thérapie. Ces traitements pouvaient s’accompagner de divertissements, bains, et exercices physiques.

Longer le temple par la gauche pour arriver sur la tholos.

LA THOLOS


La tholos, en restauration lors de notre passage


est un bâtiment circulaire dont il ne reste que trois corridors concentriques en tuf. Le bâtiment avait des #métopes, pierres posées sur les colonnes, en forme de rosaces

dont on a vu les représentations au musée. Le sol était fait d’un agencement de dalles noires et blanches, et 14 colonnes composaient son entourage. Au milieu, une pierre roulante, encadrant l’entrée d’un souterrain. On pense que l’édifice devait faire 12 m de hauteur. Son usage n’est pas bien défini, mais il pourrait s’agir de la demeure des serpents d’Asclépios.

ENKOIMETERION


En continuant à droite de la tholos, on trouve le portique de 70 m de longueur, appelé #enkoimeterion ou #abaton.

C’est là que les malades attendaient d’être guéris par le dieu qui leur rendait visite dans leurs rêves. A l’est, on peut remarquer un puits pour les malades.

En continuant toujours vers le nord, on trouve, à gauche, les bains d’Asclépios, puis la bibliothèque. On rattrape ainsi la Voie sacrée dont on s’était écarté et qui partait des propylées, que l’on va découvrir en allant au temple de culte primitif après être passé par celui d’Asclépios. A droite, les autres bâtiments étaient destinés au commerce : boutiques, etc.

Les propylées, ou propylon monumental, représentaient l’entrée du sanctuaire d’Asclépios. C’est par là qu’entraient les pèlerins ou les malades qui venaient chercher la guérison. De l’autre côté de l’entrée, une rampe encore bien conservée. Les chars cependant devaient pénétrer par une autre entrée car le passage n’était pas possible de ce côté-ci. Un peu plus loin, à droite, les fondations d’une basilique du Ve siècle.



LE THEATRE


Pour retourner vers le théâtre, emprunter une voie parallèle à la Voie sacrée, en bifurquant à gauche en sortant des propylées. On passe devant les bains romains et une villa romaine avec les restes de deux atriums. On ressort ensuite du site en se dirigeant vers le théâtre situé au-delà du musée. On a ainsi une très bonne vue du gymnase.

Un des mieux conservés de la Grèce antique, et à l'harmonie architecturale hors de commun, élevé sur le mont #Kinorkion, ce théâtre pouvait accueillir 12 300 spectateurs. L’orchestra est un cercle de 20 m de diamètre. La première partie du théâtre pouvait accueillir 6 200 personnes sur les douze premières rangées, et l’on voit bien la différence entre les deux types de gradins.

Les décors, destinés à être montrés au public au fur et à mesure du déroulement de la pièce, étaient gardés dans le proskénion ou les coulisses. Mais l’élément le plus précieux et le plus fameux de ce théâtre est son exceptionnelle acoustique. D’où que l’on soit dans la #cavea (l’ensemble des gradins), on entend les démonstrations des guides qui font tomber une pièce de monnaie ou froissent un papier au-dessus du centre du cercle. Diverses explications sont apportées par les archéologues à ce phénomène, notamment les proportions de l’édifice, mais la plus intéressante reste celle des vases : l’impeccable acoustique de ce théâtre serait due à des vases en terre vides placés sous les gradins.

VIDEO SUR NAUPLIE ET SES ENVIRONS



SUR INSTAGRAM

INSTAGRAM.COM/Marg_autourdumonde

INSTAGRAM.COM/Bast_autourdumonde

INSTAGRAM.COM/Autourdumonde2023

INSTAGRAM.COM/4x4raptor_autourdumonde

POLARSTEP https://www.polarsteps.com/Autourdumonde2023/5222371-italie

CHAINE YOU TUBE : https://www.youtube.com/channel/UCKACG37MD-JFv5vosiB_2uA/videos

FACEBOOK : FACEBOOK.COM/AUTOURDUMONDE2023 ET FACEBOOK.COM/VERHEGGENPHILIPPE


#tourdumonde #voyageenfamille #tourdumondeenfamille #raptor #drone #dji #Voyageavecnous #travelyourself #vivreautrement

#traveladdict #voyagerautrement #slowtravel #slowtravelling #paysage #4x4 #4x4life #4x4adventure #travelphotography #roadtrip #ontheroad #overland #overlander #overlanding #traveladdict #toutestpossible #allispossible #grece #visitgrece #greece #placetovisitgreece