Rechercher

OLYMPIE Citius - Altius - Fortius.

https://goo.gl/maps/2VQVWFp1tpXB5D8L8

RETROUVEZ TOUTES LES PHOTOS DU SITE D'OLYMPIE EN CLIQUANT SUR LA CARTE CI DESSOUS

Voici certainement un des sites les plus impressionnants en Grèce, probablement lié à notre attachement aux Jeux Olympiques ou certainement également parce que nous nous sentons ici comme chez nous : les cartes et menus sont en français, les légendes également, la langue parlée dans les restaurants est également celle de Molière


Son infrastructure touristique est bien développée et l'office de tourisme est extrêmement disponible.

A l'exception du site antique, berceau des jeux et de son splendide musée, Olympie n'offre cependant rien d'exceptionnel Nous y resterons 2 jours, dont le premier consacré au site principal

Parmi les immanquables du site, il faut impérativement visiter le #gymnase, l'atelier de #Phidias, le stade et le temple de #Zeus, sans oublier au musée, les frontons et les métopes du temple de Zeus, l'#Hermès de #Praxitèle et Zeus enlevant #Ganimè




PIERRE COQUILLAIRE

A noter que la plupart des bâtiments sont construits en pierre #coquillière provenant des montagnes avoisinantes, ce qui laisse à penser aux géologues que la mer était présente à ce niveau il y a 100000 ans !

Le site fut habité dès le IIIe millénaire av. J.-C.

Selon le concept historique des invasions doriennes, qui cherchent à expliciter les différences de dialecte constatés, c'est à ce moment qu'#Olympie passa aux mains des #Eléens.

Le sanctuaire fut alors définitivement dédié à Zeus et le site pris le nom de la demeure légendaire du roi des dieux : le mont Olympe.

Mais d'autres croyances subsistent : les dieux olympiens auraient eux-mêmes inauguré les Jeux : Zeus aurait battu #Cronos à la lutte tandis qu'#Apollon battait #Arès au #pugilat et #Hermès à la course. Une autre légende raconte qu'Héraclès aurait organisé à la même époque les premières compétitions et qu'il remit lui-même une branche d'olivier sauvage au vainqueur. Par ailleurs, dans ces récits, #Pausanias nous raconte que le roi d'Elis, #Iphitos, alla voir l'oracle de Delphes pour lui demander quel remède pourrait sauver la Grèce des guerres civiles et des maladies qui la frappaient. L'oracle lui répondit que seul le rétablissement des Jeux olympiques pourrait détourner le malheur du pays. Ainsi, la légende donne aux Jeux olympiques une origine divine privilégiée par rapport aux autres fêtes panhelléniques.

A cette même époque, les trois grands rois grecs #Iphitos d'Elis, #Licurgue de Sparte et #Cléostène de Pise conclurent une paix historique : la trêve sacrée. Le traité prévoit ainsi que, durant un mois complet , les terres d'Olympie et d'Elis seraient déclarées sacrées, interdisant de fait la présence d'hommes en armes.


Les Eléens ont d'ailleurs immortalisé ce traité sur un disque de bronze, appelé disque d'Iphitos conservé dans le temple d'Héra.

Très vite, le site d'Olympie fut reconnu dans toute la Grèce comme le centre des Jeux sacrés, protégés par Zeus.

Initialement les Jeux n'étaient composés que de jeux de piste et ce n'est que bien des années plus tard que l'on y a ajouté des sports d'armes et hippiques. D'après les sources connues aujourd'hui, les premiers Jeux olympiques eurent lieu en 776 av. J.-C.


Informations et horaires sur SITE ANTIQUE D'OLYMPIE

Ouvert tous les jours de 8h à 20h entre avril et octobre (sinon 15h). Entrée : 12 € (-18 ans gratuit), billet valable une journée combiné avec le musée archéologique et des Jeux olympiques modernes.

LE GYMNASION

Le #gymnase est non seulement le centre de la vie sociale et athlétique d'Olympie mais également l'établissement d'entrainement et d'hébergment principal pendant le jeux Olympiques. Cet endroit était cependant bien plus qu'un simple camp d'entrainement, c'était aussi un berceau de l'éducation spirtituelle et philiosophique de la Grèce antique. Dérivant du mot "nu" (#gymnos), c'était un lieu exclusivement réservé aux hommes et la nudité y était de rigueur

LE PALESTRE


Reliée au gymnase, cette installation était utilisée principalement pour l'entrainement et la pratique des disciplines de force

comme le pugilat, la lutte et le saut en longueur (l'#apodyterium) dans laquelle les athlètes se déshabillaient

pour se faire oindre d'huile puis poudrer de sable. En tant qu'annexe du Gymnase, le #Palestre comportait aussi des porches spacieux dotés de sièges pour que les philosophes, orateurs ou autres puis venir y apprendre ou participer aux débats

LE PHILIPPEION

"Je suis en train de revivre l'héritage des Jeux Olympiques antiques au Philippéion. Je retrouve et je partage les Valeurs Communes inspirées par L'Olympie antique et qui résonnent toujours en nous : la paix, l'harmonie, la coopération, l'égalité, l'équité et le respect. Microsoft.com/inculture/arts/olympia "

Ce monument dédié au roi Philippe II de Macédoine et à sa gloire militaire proclame l'ascendant des Macédoniens sur le reste des cités grecques, il commémore leur victoire décisive à la bataille de Chéronée, victoire qui a permis de consolider la place de #Philippe II dans l'histoire antique.


A Côté du Roi se tient son fils #AlexandreleGrand et qui verra le #Philippéion terminé juste à temps pour célèbrer sa mémoire, non pas en tant que simple membre de la royauté mais en tant que véritable héros. Alexandre le Grand pensait qu'il descendait du grand Hercules lui même et fut plus tard célébré en tant que fils de Zeus

LE TEMPLE D'HERA


Ce sanctuaire est dédié à Héra, la femme de Zeus. De nos jours, la cérémonie d'allumage de la flamme olympique a encore lieu devant le temple, sur l'autel d'#Héra. La #Héraia, une compétition réservée aux femmes et nommée d'après la déesse, se déroulait tous les cinq ans en marge d'un grand banquet donné en honneur d'Héra, mais pas en même temps que le sjeux olympiques.


Cette tête de la déesse Héra faisait autrefois partie d'une immense statue assise au coeur du temple d'Héra. Ce fut le premier temple bâti sur l'Altis et il symbolisait la survivance du premier culte d'Olympie dédié aux déesses

Il n'y avait qu'une seule épreuce, une brève course à pieds dans laquelle s'affrontaient les jeunes vierges venues d'Elis. Les gagnaites avaient droit à la traditionnelle couronne d'olivier ainsi qu'à une portion de la viande de vache sacrifiée pour l'occasion à la Reine des Dieux


LE NYMPHAÏON

#Hérode #Atticus était un fameux orateur, #sophiste et politicien qui utilisa les immenses richeeses de sa famille pour

construire une grande variété d'ouvrages publics, et parmi eux cette source d'eau fraîche. Bien que certains des mécènes les plus conservateurs trouvaient qu'une telle structure avait quelque chose de frivole, le #nymphée (nommé d'après les nymphes, les esprits des eaux) consituait une véritable merveille technique.


Les sources des collines environnantes étaient ainsi canalisées jusqu'à Olympie pour être récupérées dans les réservoirs des monuments avant d'être acheminées à travers le sanctuaire

LES TRESORERIES


Cette série de 12 bâtiments ressemblant à des temples fut construite par les cités-états pour y entreposer les offrandes cérémonielles. Les structures distinctes, mais formant un ensemble cohérent du point de vue architectural sont toutes alignées, et représentaient toutes les zones de la région, et notamment les colonies grecques d'Italie et même d'Afrique du nord et dans le #Byzantion (la Constantinople Byzantine).


Les trésoreries étaient de petits bâtiments servant à abriter les bombreuses offrandes venues des riches cités-états. Chaque trésorerie était conçue à l'image d'un petit temple et arborait de délicates décorations; Le fronton de la térésorerie de Mégare etait paré de sculptures

Les trésoreries ne servaient pas seulement à protéer les objets de valeurs mais aussi des butins de guerre ainsi que diverses représentations des dieux grecs


LE STADE



Après presque 600 ans de compétitions un arche d'entrée et un tunnel abrité furent construits pour donner une entrée solennelle au Stade olympique



L'arène principale où se tenaient la plupart des compétitions, à l'exception des courses équestres et des courses de chars. son emplacement a changé plusieurs fois au fil des époques. Pouvant accueillir près de 45000 spectateurs, le Stade était le site principal pour les courses à pieds, la lutte grecque, le pugilat, le pancrace ainsi que le penthathlon. C'est aussi là que se tenaient les Jeux des Femmes (Héraia) une courte épreuve de courses exclusivement réservée aux jeunes vierges de la région d'accueil, Elis

PTOLEMAÏOS


Ces statues célèbrent la dynastie #Ptolémaïque.

#Ptolémée II, roi d'Egypte, était un grand défenseur des lettres, il avait financé le grand musée, la bibliothèque d'Alexandrie et probablement le palastre d'olympie










NERO'S HOUSE