Rechercher

PERAST une merveille aux nobles demeures

RETROUVEZ TOUTES LES PHOTOS DE PERAST EN CLIQUANT SUR LA PHOTO CI DESSOUS

Bâti au pied de la colline Saint-Elijah (873 m) à 12 km à l'ouest de Kotor, dans un site naturel magnifique, ce village justifie le déplacement, même si son accès suppose de prendre patience, car les routes sont étroites et souvent bondées en été.

A l'origine il s'agissait d'un village de pêcheurs et de charpentiers de marine d'à peine 400 âmes. Sa position stratégique, à proximité du passage le plus étroit des bouches de Kotor reliant la baie de Tivat avec celles de Risan et de Kotor, ont fait sa prospérité, au point qu'il abritait une vingtaine de familles nobles (tandis que Dubrovnik beaucoup plus grande n'en comptait que 19)


La vue sur les montagnes escarpées plongées dans les eaux limpides y est vraiment superbe.

Sous domination vénitienne entre 1420 et 1797, l’architecture baroque (on dénombre plus de 200 palais) de la ville et la présence de nombreuses églises témoignent de l’influence vénitienne. Le village a conservé de nobles demeures des vieilles familles patriciennes, d'armateurs et de capitaines marchands, aux façades Renaissance qui n'ont rien perdu de leur élégance

Au bord de l’eau, vous pourrez profiter d’une vue imprenable sur les Bouches de Kotor et sur les deux îlots chacun couronné d'une église. qui ajoutent à la beauté toute baroque du site : L’Abbaye de Saint George entourée de cyprès à gauche et l’île artificielle où se trouve l’Eglise Notre Dame du Récif à droite.


https://www.bing.com/maps?osid=37212d5c-deb9-4122-84ac-0bea5df41c0c&cp=42.487789~18.697196&lvl=17&v=2&sV=2&form=S00027



PALAIS (PALATE - ПАЛАТЕ)


Le Palais #Bujovic est situé dans la partie ouest de Perast, au bord de la mer. C'est à notre avis le plus beau bâtiment baroque de toute la côte adriatique et c'est l'œuvre de l'architecte Dovani Batista #Fontana de #Venise. Les lignes de base du palais sont en fait dominées par la #Renaissance avec cinq arcades puissantes consituant un porche monumental dominé par cinq balcons sur trois façades, tandis que le baroque est présent dans la large plasticité de ces arcades, en balustrades et décoratives.

Le rez-de-chaussée dispose d'une terrasse sur toute la longueur de la façade., réduite avec la construction de la route côtière en 1912, qui a élevé le niveau du terrain,

De nos jours, les somptueux palais de Perast sont les témoins silencieux de sa grandeur passée. Ils étaient construits tous entre les 17e et 18e siècles, et leur architecture baroque les rend renversants ! Ceux de Kolovic, de Balovic, Brajkovic et les autres méritent aussi toute votre attention.

A noter que vous trouverez sur la place de l'églie Saint nicolas les 3 statues des familles qui vécurent dans ce palais

EGLISE SAINT NICOLAS


Les édifices religieux de Perast sont très resplendissants. Le plus remarquable est l’église #SaintNicolas située sur la place principale de la ville dans la direction est-ouest.

L'ancienne et grande église inachevée de Saint-Nicolas forme aujourd'hui un tout unique, composée d’une nef et d’une abside de toute beauté.

À côté de l'église, il y a un clocher érigé en 1691, conçu par l'architecte vénitien Giuseppe Beati. Le beffroi mesure 55 m de haut, construit à l'époque baroque. Le clocher octogonal porte des éléments de style roman et Renaissance. La plus grosse cloche de 1713 était un cadeau de l'archevêque Andrija et de Vicko Zmajevic. Deux cloches plus petites ont été placées en 1797. L'horloge du clocher a été apportée de Venise et placée en 1730.

L'église Saint-Nicolas est riche en peintures de #TripKokolja. Dans le trésor de l'église (entrée 1 €) se trouvent de riches peintures d'art et de précieux textiles de vêtements d'église des XVIe et XVIIe siècles.


NOTRE-DAME DE LA FERRAILLE


Face au Palais Bujovic, l'îlôt sur la droite est en réalité un plateau de pierre au milieu de la mer, avec un sanctuaire. C'est le résultat de siècles d'efforts de générations de marins… Ancrer le témoignage de leur foi et culture chrétiennes ici, au cœur de la baie de Kotor…

L'île a été en effet construite artificiellement en versant constamment des pierres et en coulant de vieux navires, autour des falaises qui y existaient comme pour ancrer le témoignage de leur foi et culture chrétiennes ici.

D'où le nom de l'île - poisson-scorpion, ancien nom du bord de mer (vestige lexical dalmate-roman du mot «#Scopulus»).

Les débuts de #NotreDamedelaFeraille remontent au premier siècle de la domination vénitienne. Le sanctuaire est dédié à l'Assomption de la Vierge Marie (Notre-Dame), car les Vénitiens avaient une vénération particulièrement développée de ce culte (Assunzione della Vergine).


L'église d'origine a été construite au milieu du XVe siècle et était de dimensions modestes, compte tenu de la taille de la falaise sur laquelle elle était située. Au fil des siècles, avec le remblai de pierres et le naufrage de voiliers anciens et usés, la surface de l'île s'est agrandie, ce qui a permis plus tard des interventions architecturales plus audacieuses. Le sanctuaire est de proportions simples, composé d'une nef et d'une chapelle voûtée avec un dôme de 11 m de haut, réalisé dans le style byzantin.

Au milieu du XVIIIe siècle, le prince Vicko #Smecchia fit construire une terrasse spacieuse à côté du dôme, entourée d'une balustrade en pierre de style vénitien-Renaissance, sur laquelle se trouvent les armoiries de #Smecchia. Au sommet de la rampe d'escalier se t

rouvent les armoiries de la municipalité de #Pera - une croix tenue à deux mains, symbole de la solidarité chrétienne pour la défense de la foi.


Du côté nord-est en direction de Perast se trouve la maison des gardes, dont la façade acquiert sa forme baroque définitive au XVIIIe siècle.

Sur une petite place devant l'église, la façade néo-baroque cache la soi-disant salle de conciliation, où la famille #Bokelj, à l'ombre du sanctuaire, pouvait résoudre ses conflits locaux en paix.

D'un intérêt particulier une table en pierre, avec une dalle de pierre portée par deux #Titans, est adossée à la façade ouest de l'église, réalisée dans un style typiquement baroque.

L'église a été peinte par Tripo #Kokolja, un célèbre peintre #Pera du 17ème siècle. L'icône centrale de la Vierge sur l'autel de l'église est l'œuvre de Lovro Marinov #Dobricevic. C'est l'objet le plus précieux de l'église, car le passé de l'icône est lié à l'histoire de l'île elle-même, qui découle du culte qui se développe autour d'elle.




Deux rangées de peintures le long des murs, en forme de frises, sont reliées par une éblouissante collection de "#votives" en argent , qui remplissent également les parois libres du chœur de l'église : il y en a environ 2 000 au total, et chaque tuile ex-voto témoigne de la gratitude de Perast pour avoir surmonté diverses difficultés. Sur le mur de droite, il y a un relief en argent forgé représentant la ville de Perast, deux îles et l'armée turque attaquant la ville - c'est un lieu d'ex-voto commun en remerciement pour la victoire sur les Turcs le 15 mai 1654. L'autel est l'œuvre d'un maître de Gênes (Antun #Capellan et son fils #Jerolim) et est fait du meilleur marbre de #Carrare. Les deux statues en marbre sur les côtés, la gauche de Saint Jean l'#Évangéliste et la droite de #SaintRoch, sont l'œuvre du sculpteur vénitien Francesco #Gaia,


MONASTÈRE DE SAINT-GEORGE (MANASTIR SVETI ĐORĐE - МАНАСТИР СВЕТИ ЂОРЂЕ)


Les plus forts marqueurs de l'identité de Perast sont probablement les deux îles magiques entre Verig et la ville, à bien des égards différentes, mais harmonieuses dans leur communauté au milieu de la mer.

Le monastère bénédictin de Sv. #Dorde est une île naturelle, introvertie, tandis que Notre-Dame de Skrpjela est une île artificielle, extravertie, lumineuse, et coquette

La première mention archivistique date de 1166, lorsque Jean, abbé de St. George, assiste à la consécration de la nouvelle, deuxième église romane de St. Tripuna à Kotor. Cependant, d'après les constatations de l'ornementation de l'église, on suppose que les bénédictins y vivent depuis le IXe siècle.

Il y a des tombes #illyriennes sur l'île, des inscriptions romaines et des tégules romaines ont également été trouvées. Le fait qu'il y ait très tôt un grand nombre d'artisans et de marins à Perast doit certainement être lié à une possibilité de leur éducation. Dans les archives épiscopales de Kotor, il y a des informations de 1431, qui énumèrent huit bénédictins dans ce monastère, et ajoutent "beaucoup plus de livres anciens".

Le cimetière alentour abrite les tombes de dizaines de capitaines marchands.

Informations et horaires sur MONASTÈRE DE SAINT-GEORGE (MANASTIR SVETI ĐORĐE - МАНАСТИР СВЕТИ ЂОРЂЕ)

Île interdite à la visite. Les bateaux qui naviguent jusqu'à Notre-Dame-des-Rochers permettent d'en avoir une belle vue.


4 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout