Rechercher

PIRAN et son architecture vénitienne & POSTOROZ le Montecarlo slovène

Dernière mise à jour : 20 juil.

POUR OBTENIR TOUTES LES PHOTOS CLIQUER SUR UNE DES PHOTOS ET VOUS SEREZ AUTOMATIQUEMENT REDIRIGES VERS NOTRE ALBUM

#voyageavecnous #voyageenfamille #tourdumonde #tourdumondeenfamille #travelyourself #postoroz #postorose #raptor #dji #portoroz #portorose #piran

Le saviez-vous ?

La commune de Piran est bilingue : les habitants parlent le slovène et l’italien

Elle est la ville natale de Giuseppe Tartini, célèbre violoniste compositeur autrichien

Piran est également réputée pour son gros sel des marais salants.


Nous avons opté à PIRAN pour loger dans la vieille ville, ce qui suppose de garer notre véhicule dans un parking assez éloigné. Mais notre hôte a la gentillesse de nous offrir le transfert avec sa voiture ! Une habitation traditionnelle istrienne, récemment rénovée sur 3 étages qui nous offre le confort de la proximité avec les lieux touristiques à visiter

Parmi toutes les villes de la cote Slovène, en bordure de la mer Adriatique, Piran avec près de 5000 habitants, est incontestablement celle à voir et se remplit très fortement en été ! Nichée sur une petite péninsule aux paysages uniques, elle brille par sa magnifique architecture Vénitienne, son architecture gothique et médiévale, ses maisons colorées, sa gastronomie savoureuse et l’eau turquoise qui la borde.

Le nom de la ville proviendrait du mot Pyr, signifiant feu en grec. A la pointe de la péninsule, les feux allumés du phare permettaient aux bateaux de rejoindre sans mal Aegida (Koper), alors colonie grecque. Les Romains s’installèrent ensuite en fondant la ville de Piranum. Piran vit défiler ensuite Illyriens, Celtes, Romains, Goths, Byzantins, Slaves, Francs jusqu'à la fin du Ier millénaire. En 923, elle signe un traité commercial avec Venise qui l'assure ainsi de sa protection.

C’est de l’époque Vénitienne que Piran détient toutes ses richesses (elle devient un des principaux marchands de sel) et de son patrimoine architectural

Elle passera plus tard sous la coupe de l’Autriche puis de l’Italie au terme de la première Guerre mondiale. Elle fût aussi rattachée à la république yougoslave de Slovénie jusqu’en 1954.

La ville est relativement concentrée et ne couvre qu’une petite superficie. Une journée suffit donc amplement pour tout voir. On aime cependant s’y attarder un ou deux jours de plus pour prendre son temps et prendre le pouls de cette cité Vénitienne.

Piran jouit d’une réputation gastronomique à faire saliver les papilles. L’offre est très riche avec tous ses restaurants qui proposent des saveurs clairement tournées vers la mer. Pourvu que l’on s’écarte des établissements les plus touristiques, il sera facile de déguster fruits de mer, calamars, et poissons savamment cuisinés !


SE PERDRE DANS LES RUELLES

La meilleure façon de visiter la belle Piran est d’explorer toutes les ruelles pavées de la ville. Partez de la place Tartinijev et enfoncez-vous dans ces rues étroites en direction de la presqu’île. On apprécie ces passages ombragés où la fraîcheur règne. Levez les yeux et admirez les maisons de style vénitien, les façades colorées et le style de vie typique…comme si le temps s’était arrêté.

LA PLACE TARTINIJEV


Tartinijev Trg est la place centrale de la ville. Elle doit son nom à Giuseppe Tartini, ce célèbre compositeur et violoniste Italien qui naît à Piran en 1692. Incontournable, cette grande et somptueuse est à la croisée des chemins : elle est une porte d’entrée vers le port ainsi que vers les petites ruelles de sa presqu’île. Elle est bordée de magnifiques bâtiments d’inspiration Vénitienne aux tons pastel. On y trouve notamment la maison de naissance de Tartini, l’église Saint-Pierre, la mairie et le tribunal. Au centre de la place, se dresse une statue de Tartini qui domine les pavés en marbre. Quelques cafés et restaurants y ont pris place pour vous permettre de faire une pause et d’admirer la vue.


LA MAISON VENITIENNE BANECANKA

Située au Nord-Est de la place Tartinijev, la Banečanka est un modèle d’architecture vénitienne. Elle est la plus ancienne maison préservée de la place Tartini. Érigée au XVe, elle expose une façade rouge et de superbes éléments typiquement vénitiens comme son loggia, son balcon et ses fenêtres de style gothique. Notez aussi le lion sculpté en pierre blanche avec l’inscription latine Lassa pur dir (« Laissez les dire »). L’histoire raconte qu’une jeune femme de Piran, tombée amoureuse d’un riche marchand de Venise, et qui avait reçu en cadeau cette somptueuse demeure, supportât mal les commérages des locaux. En réponse, le marchand y fit inscrire cette maxime à la vue de tous.

MAISON DE TARTINI

Elle aussi située sur la grande place, la maison Tartini a vu naître et grandir le compositeur Italien en 1692. C’est également une des plus anciennes maison de la place. On y trouve aujourd’hui des expositions et événements culturels. Il y a aussi une salle consacrée à la Tartini et à sa famille que l’on peut visiter (environ 1,50 €). De nombreux objets (violon, portrait, partitions…) sont à découvrir.

Sur cette même place, vous y verrez quelques bâtiments administratifs comme le tribunal. Au cœur de ce quartier, l’église Saint-Pierre se fait remarquer par sa construction et vous fascinera davantage lorsque vous aurez franchi son seuil.

LA CATHEDRALE SAINT-GEORGES


La charmante cathédrale Saint-George (ou San Gorgio) surplombe la ville. Construite en 1344 sur une colline au-dessus de la place Tartinijev, selon un mélange de style de construction baroque et renaissance.

Elle comprend une église, un campanile (de 47 m de haut vous offrira de magnifiques vues sur la mer et sur la baie) et un baptistère. Il est possible d’entrer à l’intérieur de la cathédrale pour admirer les peintures, ornements et décorations et une crypte du 15e siècle.

Du haut de son campanile, le point de vue prête à la prise de superbes photos, car on a vue sur le port et les toits de Piran. L’entrée est de 1€. Pour accéder en haut du clocher, il faudra gravir une centaine de marches.

LA PLACE MAJA

Trg 1 Maja est le centre historique de la ville, logé à l’intérieur de la presqu’île. Admirablement conservé, il est constitué d’une place autour de laquelle s’entremêle des charmantes ruelles et des bâtisses vénitiennes doucement colorées. Au centre de la place, trône une grande citerne en pierre à l’architecture baroque, qui collectait autrefois les eaux de pluies.

LES REMPARTS

Autre incontournable de votre visite à Piran, les remparts sont situés sur les hauteurs de la ville. Autrefois fortifiés pour assurer la défense de la ville de Piran, les majestueux remparts vénitiens protége

aient le port et les différentes structures de grande importance. Ils ont été construits au 15e siècle et sont encore en parfait état de conservation. Vous pourrez aussi accéder aux tours pour avoir un magnifique panorama sur la péninsule et la baie de Trieste.


POSTOROZ LE MONTECARLO SLOVENE

le « Port aux roses ») est une station balnéaire slovène célèbre pour ses plages, ses restaurants, ses discothèques et ses casinos. Elle fait partie de la commune de Piran. Certains la surnomment « Port aux bétons » tant sa digue sur la riviera slovène est bétonnée.


LES SALINES DE PIRAN


A la sortie de Piran-Portoroz, sur la droite depuis la route vous pouvez apprécier sans payer l'entrée une vue sur les salines de Piran

Les salines de Piran ont été créées en 804. Elles couvraient les salines qui se trouvaient autrefois à la place de l'actuel port de plaisance (Lucija, Portorož), les petites salines de Strunjan, et les salines de Sečovlje. Ces deux dernières sont protégées dans un parc naturel. Le parc naturel de Strunjan recèle une remarquable falaise au-dessus de la mer. Les salines de Sečovlje font découvrir aux visiteurs la production traditionnelle du sel, avec des visites guidées et le Musée des salines.

#travelyourself#autourdumonde#tourdumonde#tourdumondeenfamille#voyageavecnous#voyageenfamille#piran#seldepiran#salinesdepiran#raptor#dji


7 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout