Rechercher

SITE ANTIQUE DE PHILIPPES

Dernière mise à jour : il y a 5 jours

https://goo.gl/maps/7NdDRTukf7rPyAn38

RETROUVEZ TOUTES LES PHOTOS SUR LE SITE ANTIQUE DE PHILIPPE et la ville de KAVALA EN CLIQUANT SUR LA PHOTO CI DESSOUS




Nous voici arrivés à notre dernière étape en Grèce, et l'occasion de visiter un dernier site antique majeur ; celui de #Philippi, classé au Patrimoine mondial de l’Unesco en 2016.

Un site incroyable pour deux raisons principalement : premièrement parce qu'il témoigne de l'époque de #Philippe II de Macédoine et de sa splendeur à cette période


Mais aussi et peut-être surtout, car c'est ce qui a justifié en grande partie son inscription au patrimoine mondial de l'Unesco, parce que c'est ici que l'apôtre Saint-Paul a fondé la première église catholique en Europe...

Donc un site archéologique , historique et religieux à la fois

L'ancienne ville de Philippes a été fondée en bordure des marais qui couvraient la partie sud-est de la plaine de Drama. La ville de Philippes est le site archéologique le plus important de Macédoine orientale. Ses premiers habitants étaient des colons de #Thassos, qui fondèrent en 360 av. la colonie de #Krinides. La ville a prospéré pendant les années hellénistiques.


Les colons thasiens fondent la colonie connaissant la richesse de la région en métaux précieux, bois et produits agricoles.

Très vite (365 avant JC) la nouvelle colonie, menacée par les Thraces, demande l'aide de Philippe II, roi de Macédoine, qui, prévoyant l'importance économique et stratégique de la ville, l'occupe, la fortifie et lui donne son nom : Philippes.


Durant la période de son développement, dans les années hellénistiques, la ville acquiert son enceinte, le théâtre, des bâtiments publics et des résidences privées. Le passage par Philippes de la "Voie Egnatienne", au IIe av. c., a donné à la ville une plus grande importance en la transformant en un point de référence pour la région.

En 42 av. la dramatique bataille de Philippes à l'extérieur des murs occidentaux de la ville a complètement changé son caractère, car après sa conquête, Octave l'a transformée en une colonie romaine (Colonia Augusta Julia Philippensis). Ainsi la ville grandit et émerge comme un centre économique, administratif et artistique.

Un autre événement important, cependant, a changé à nouveau le caractère de la ville. L'arrivée de l'apôtre Paul, qui a fondé ici la première église chrétienne sur le sol européen en 49/50 après JC. La prévalence de la nouvelle religion et le transfert de la capitale de l'État romain à Constantinople ont apporté la gloire aux Philippes. Au cours des premières années chrétiennes (IVe-VIe siècles de notre ère), le complexe "Octogone" a été fondé, à la place des édifices romains, avec l'église métropolitaine dédiée à l'apôtre Paul, ainsi que trois magnifiques basiliques.

La ville commence à être abandonnée au début de la 7e après JC. siècle en raison de grands tremblements de terre et de raids slaves. Elle a survécu aux années byzantines, en tant que forteresse forte, tandis que sa désolation s'est achevée avec la conquête turque à la fin du XIVe siècle.

LE THEÂTRE


Le théâtre antique de Philippes est un monument important.

Sa forme actuelle est le résultat de modifications successives. Il est situé sur le versant sud-est de la colline de l'acropole, en contact avec le mur oriental de la ville, sur lequel il repose.

Sa phase initiale, contemporaine des remparts de la ville, remonte à Philippe II (milieu du IVe siècle av. J.-C.). De cette phase, les murs de soutènement (murs verticaux qui soutenaient le creux du théâtre) , c'est-à-dire l'espace où s'assoient les spectateurs, et les coursives, les couloirs qui menaient à l'orchestre du théâtre, sont conservés. A cette époque l'orchestre, l'espace central extérieur avait la forme d'un fer à cheval.


Au IIe siècle J.-C., le théâtre acquiert une forme typiquement romaine, avec un majestueux bâtiment scénique à trois étages, un orchestre pavé de dalles de marbre et un creux s'étendant au-dessus des passages, qui sont couverts de structures voûtées.

Au 3ème siècle le théâtre se transforme en arène pour des combats d'animaux. L'avant-scène est démolie et les premières rangées de sièges en creux sont supprimées. Un mur de 1,20 m de haut est érigé autour de l'orchestre, avec une balustrade pour protéger les spectateurs des animaux sauvages. En effet, pour l'hébergement et le transport plus aisé des bêtes vers l'arène, un grand sous-sol rectangulaire a été créé à l'extrémité sud de l'orchestre. Dans cette phase, l'épithéâtre doit également avoir été construit, une structure voûtée dans la partie la plus élevée du creux, qui supportait de nouvelles rangées de sièges et augmentait la capacité du théâtre.


LA BASILIQUE A

En poursuivant le chemin en direction du musée, vous ne pourrez manquer les ruines de la grande basilique


La basilique I remonte à la fin du Ve siècle environ. C'est une grande basilique à trois nefs mesurant 130x50m, avec une nef transversale sur le côté est, un atrium carré, une arcade au-dessus des nefs et du narthex, et un flacon idiosyncrasique.

Des parties du pavage luxueux et une partie de la chaire sont conservées dans l'allée centrale.

A droite de cet escalier quand on le monte, on voit les restes d’une grande citerne romaine qui fut reconvertie, après la destruction de la basilique A, en lieu de culte. Des fresques y sont encore visibles si vous vous penchez pour regarder à l’intérieur de ses murs. A en croire la tradition, c’est ici que saint Paul aurait été emprisonné.

LA BASILIQUE C

en poursuivant en direction du musée vous arriverez sur une aire assez vaste dont vous faites le tour.

La deuxième basilique date d'environ 550 après JC. C'est une basilique à trois nefs avec un narthex et des ajouts au nord et au sud (flacon, diacre). La nef centrale presque carrée était couverte d'un dôme soutenu par de gros piliers. La marche sacrée était couverte d'un dôme. Sa décoration sculpturale reflète une influence constantinopolitaine.

MUSEE

Le musée est particulièrement riche et intéressant


Outre la salle traditionnelle regroupant les restes de poteries et d'objets du quotidien, vous découvrirez des salles particulièrement intéressantes par l'état de conservation des objets exposés : statues, frontons, pierres tomables, représentations diverses mais surtou un objet que nous n'avions pas encore eu l'occasion de voir : une montre solaire !

Depuis le musée, empruntez un escalier sur la gauche en descendant, et vous apercevrez d'un coup d'oeil l'ampleur du sud avec en premier plan l'agora romaine et à droite la basilique B



AGORA COMMERCIALE

Au sud de l’agora se trouvent les restes de boutiques, l’agora commerciale. Celle-ci fut détruite en grande partie par la construction de la basilique B. Sur le sol sont restés conservés des jeux de dés gravés à l’époque romaine.

AGORA ROMAINE


Le marché romain (forum) était le centre administratif de Philippes à l'époque romaine. Il s'agit d'un complexe planifié unique de bâtiments publics organisés autour d'une place centrale avec des bâtiments monumentaux, le nord-est et le temple nord-ouest. Au nord du marché passe une grande route goudronnée qui a été identifiée avec l'ancienne Egnatia Odos.

BASILIQUE B


Les ruines de la basilique B dominent toute l’agora, par la hauteur de ses murs et par leur couleur de brique qui tranche avec le gris du marbre environnant. La basilique fut construite en 550 de notre ère. Sa nef presque carrée était abritée par un dôme supporté par quatre énormes piliers, dont trois sont encore en bon état aujourd’hui. Les murs construits en pierre avec des bandes parallèles de briques sont caractéristiques du règne de #Justinien. Après l’effondrement du dôme recouvrant la nef, le narthex fut utilisé comme église.

L'OCTAGON


L'"Octogone" était le complexe complet de l'église épiscopale de Philippes. Il comprend le temple octogonal qui présente trois phases de construction (de la fin du IVe/début du Ve au milieu du VIe siècle ap. J.-C.) et a été construit à l'emplacement d'une maison euctorienne dédiée à l'apôtre Paul (début du 4ème siècle après JC).


Cette maison a été fondée à son tour sur le site de la tombe d'un héros hellénistique tardif.

Le complexe comprend également une bouteille, un baptistère, des bains publics, un évêché à deux étages et un pilier commémoratif à Egnatia Odos.

#tourdumonde

#autourdumonde #voyageenfamille #tourdumondeenfamille #raptor #drone #dji #Voyageavecnous #travelyourself #vivreautrement

#traveladdict #voyagerautrement #slowtravel #slowtravelling #paysage #4x4 #4x4life #4x4adventure #travelphotography #roadtrip #ontheroad #overland #overlander #overlanding #traveladdict #toutestpossible #allispossible


5 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout