top of page
Rechercher

TARIFA

Dernière mise à jour : il y a 19 heures

Nous voici arrivés à notre étape la plus méridionale de l'année 2022. Mais hasard de timing également à l'étape la plus occidentale !

Cette petite ville appartient à l'un des secteurs les plus ventés d'Europe. Le Poniente, venant du couchant donc d'ouest, et le Levante, de l'est, se la partagent. C'est pourquoi elle reçoit de nombreux surfeurs et accueille des championnats mondiaux de planche à voile. Aujourd'hui paradis des éoliennes, elle fut port romain, point de débarquement des troupes de Târiq ibn Zyâd et lieu stratégique de la lutte entre Maures et chrétiens comme en témoigne le geste d'Alonso Pérez de Guzmán qui préféra voir son fils de neuf ans sacrifié plutôt que de livrer la ville aux Arabes. Comme tout le détroit, elle fait l'objet d'une forte pression migratoire.

Mais ce que nous retiendrons aujourd'hui de la ville c'est sa tranquillité, comme assoupie au bord de sa plage, fatiguée par la présence du soleil quasiment toute l'année.

Une ville dominée par son château (ou ses châteaux) qui encercle la ville de ses murailles,

Une ville bordée de sable fin qu iinspire la tranquillité et donne envie de s'attabler en regardant la mer, les kite surfeurs et au loin .... les montagnes du Rif Marocain

TOUTES LES PHOTOS DE NOTRE ARRIVEE A TARIFA EN CLIQUANT SUR CELLE CI DESSOUS



CASTILLO DE GUZMÁN EL BUENO

Construit par le calife Abd el-Rahman III au Xe siècle, il est lié à des fortifications qui encadrent la vieille ville. De sa tour, le panorama est assez somptueux.

Vous trouverez dans la rue Guzmán El Bueno l’un des châteaux les mieux préservés d’Andalousie. Il fut construit par le calife Abd-ar-Rahman III en 960. Cependant, il porte le nom du chef d’État chrétien Guzmán El Bueno qui défendit la ville de l’invasion arabe en 1294 et qui sacrifia son propre fils dans la bataille.



Vous pouvez marcher sur les murs du château pour seulement 4 €. Depuis ce dernier, l’on jouit d’une vue merveilleuse sur l’Afrique située à seulement 15 km de Tarifa.

PLAYA DE LOS LANCES

D'une étroite bande de sable et de rochers au nord, près de la N-340, à une grande étendue de sable sec au sud, avec l'embouchure du Río de la Jara entre ses dunes, c'est Los Lances Norte. C'est l'une des enclaves touristiques et sportives de la province de Cadix, qui, les jours de vent, remplit le ciel de cerfs-volants colorés qui vont et viennent au gré des surfeurs.

De façon saisonnière à l'extrémité sud-est de cette plage, un lagon côtier peu profond est formé qui est utilisé pour se reposer et se nourrir par de nombreux oiseaux migrateurs, avant de faire le saut à travers le détroit vers l'Afrique. De là, l'importance de la conservation et de l'entretien de cette lagune qui sert également de protection aux oiseaux indigènes, les jours de vents forts.



La plage la plus méridionale d'Europe, rattachée à la population de Tarifa, est l'une des plus fréquentées et avec le plus grand nombre de services de la commune. Son paysage est marqué par la présence de l'Isla de las Palomas avec ses fortifications au sud, et s'agrémente de la silhouette en arrière-plan du continent africain.

Isla de las Palomas a toujours été une enclave d'intérêt maritime, à la fois nautique et défensif. De nombreuses cultures ont peuplé cette colonie, jusqu'à ce qu'elle devienne ce qu'elle est aujourd'hui. Phéniciens, Carthaginois, musulmans et chrétiens ont traversé l'île en laissant leur marque. Enfin en 1808 l'île fut reliée au continent par la construction d'une route



https://goo.gl/maps/U3M47ABtgtSZbBF96


BAELO CLAUDIA