top of page
Rechercher

ULCINJ un parfum d'Orient

Dernière mise à jour : 3 oct. 2022

https://goo.gl/maps/EsUkrdBn1Sq5PkEe9

RETROUVEZ TOUTES LES PHOTOS D'ULCINJ EN CLIQUANT SUR LA PHOTO CI DESSOUS



Ville la plus au sud du Monténégro, à la frontière albanaise, #Ulcinj a comme un parfum d’Orient : elle possède ce charme propre aux stations balnéaires de Méditerranée orientale, à la fois ancrée dans son appartenance balkanique et méditerannéenne et baignée par sa culture orientale.

Dans un site naturel remarquable, Ulcinj s’étend sur 35 kilomètres depuis le cap « #StariUlcinj » jusqu’à la frontière albanaise


Fondée au Vème siècle avant Jésus Christ par les grecs, mais très majoritairement peuplée d'habitants de confession musulmane, elle vit au rythme des appels à la prière des mosquées. Les minarets blancs se mélent élégamment aux murs d'enceinte de l'époque médiévale et aux marchés typiques des Balkans.

Sa réputation de ville de pirates s'est construite au XVIIème siècle quand les corsaires maltais et d’Afrique du Nord venaient se réfugier et protéger leur butin à l’abri dans la « petite plage ».

La légende raconte que #Cervantès y fut pendant 5 ans

esclave puis vendu sur la place qui porte toujours le nom " Place des Esclaves " (#Trgrobova).

PLACE DES ESCLAVES

Si les historiens n'ont rien relevé de tel dans la biographie de Cervantes, les locaux n'en démordent pas, citant le nom même de la Dulcinée qui aurait été inspiré justement de celui d'Ulcinj (#Dolcinium)...


La côte, tout d'abord faite de criques et de caps, laisse la place à des plages de sable fin depuis la « petite plage » du centre ville jusqu’à « #AdaBojana », en passant par la plus longue plage de la côte adriatique « #VelikaPlaza ». Cette dernière se prolonge jusqu'à la réserve naturelle d'#AdaBojana, centre de vacances naturiste.

Orangers, oliviers, figuiers, vignes et plantations de tabac dessinent le paysage de l’arrière pays.

Avant l’entrée dans la vieille ville, il y a une chambre funéraire, qui est une marque spécifique de la période du règne de l’Empire d’Otoman. Selon une légende, la chambre funéraire témoigne du duel de deux frères ou amis, pour l’amour d’une femme. Selon cette histoire, deux hommes se sont battus à mort pour que le vainqueur de ce duel gagne l’amour de la femme bien-aimée. Incapable de prendre une décision, et même pas capable de regarder leur combat à mort, selon la légende, la jeune femme a sauté de la maison et a mis fin à sa vie. Pourtant, le duel des jeunes hommes qui à cette époque étaient très respectés dans l’ancien Ulcinj s’est poursuivi. L’un d’eux est mort dans le combat, et l’autre pas plus longtemps après le premier est mort aussi. La chambre funéraire – sur le lieu de leur combat, représente une sainteté qui, selon la croyance populaire, irradie et guérit.

De nombreuses personnes d’Ulcinj et aussi des touristes qui passent par la vieille ville, qui a encore aujourd’hui des bars avec lesquels la chambre funéraire est clôturée, jettent une pièce de monnaie pour la chance.